x

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Sonic Angels / Blog

VOIX DE GARAGE GRENOBLE lundi 6 janvier 2014

SONIC ANGELS On the Island of Ghost Love, LP Je suis tombé amoureux de ce trio montpelliérain avec son 1er album ‘Times are changing’ de 2006, et depuis je suis très attentivement leur production. Voici donc leur quatrième qui est cette fois co-produit par leur label Speed Rds, et les américains d’Hovercraft Rcds. Un disque comme toujours enregistré par leurs soins à la ‘maison’ c'est-à-dire au Subsonic LE lieu que les fans de Rock à Montpellier & environs connaissent bien. Contre vents et marrées les Sonic Angels continuent à avancer et à tourner, tourner, tourner et faire tourner les autres aussi. Mais revenons à l’album qui frappe de prime abord par sa pochette qui est comment dire, laide ? Ce qui est plus que sûrement prémédité, cette fausse 3D sonnant comme le symbole d’une cette époque qui croit se donner de l’épaisseur avec ce procédé technique… Le titre de l’album n’est pas d’une franche gaîté mais le disque est assez équilibré, avec de vrais moments de joie de vivre dedans comme ce ‘Hawai forever’ qui sonne comme de la musique de là-bas mais réappropriée par les Sonic Angels ! Et c’est d’ailleurs ce que j’aime particulièrement chez ce trio, le fait qu’il pratique un Rock qu’il est impossible de faire rentrer dans une case (bien trop agité, brillant, personnel et frondeur pour cela). Pèle mêle dans leur musique on trouve (ensemble, ou séparément) du Garage Rock, du Punk et du Proto Punk, de la Pop, de la Power Pop, des cotés australiens et suédois, du psyché (mais pas comme en font les minets de Frisco)… Et une pléthore de putain de BONNES CHANSONS. Attention cet album n’est pas immédiatement impactant, mais comme il est fait pour les vrais accros de musique, ses chansons se livrent à vous progressivement pour que le plaisir de l’écoute soit renouvelé à chaque fois. J’ai ce disque depuis plus de trois mois et j’y découvre encore plein de choses. Un album, un vrai, palpitant, riche et complet de bout en bout ! Bertrand Tappaz - VOIX DE GARAGE GRENOBLE lundi 6 janvier 2014

"On The Island Of Ghost Love" en Ruta 66 de diciembre 2013

SONIC ANGELS - On The Island Of Ghost Love - Hovercraft rcds/Speed rcds : Nuevo elepé del trio de Montpellier. Veterana banda con motones de conciertos a sus espaldas. Empezaron en 2005 y han tocado en Espana en innumerables ocasiones. Lo hacian el mes pasado y prosiguen este en Suiza y mas tarde Italia. Marc Hacquet a la guitarra, Sylvie Martin al bajo, lideran la banda junto con la bateria Stephane Doucerain. Los dos primeros, tras vivir unos anos en Madrid, en el barrio de Malasana, regresaron a Francia, donde regentan el club Subsonic, con buena programacion de bandas de garage, punk y otras yerbas. El disco en si, se abre con la gran "Beautiful Way", un buenisimo tema garagero muy rollito The Cynics, con una guitarra que se te clava en el cerebro, una de las mejores composiciones del album. Le sigue otra de las joyas del disco: "Hardbreak" es melodica y power-punk a la vez,tiene algo de Johnny Thunders. "Hungry Man" es mucho mas rapida y persada, "Not Enough" recuerda a la epoca mas "dura" de bandas de aqui como Sex Museum o Los Buges. Cierra la cara A una monotona "Ghost Love". En la cara B, por suerte, encontramos sonidos mas melodicos de nuevo, cercanos al punk-pop como "Only Now", la exotica y divertida "Hawaii Forever". Mas punk-rock punoen alto es "You Dont Want to Know", escuela Buzzcocks. Sigue el sixties garagero con "Rain Has Gone", la interesante "I See Red", para terminar con la psicotica "Zombie Dance". En general una buena coleccion de temas bastante variados que recoge sus influancias. Mas que recomendable. Joan Soriano / Ruta 66 / 12/2013

FANZINE CAFZIC N° 64 FEVRIER 2014

SONIC ANGELS « On the island of ghost love » (Speed records) Enregistré au Subsonic de Montpellier, « On the island of ghost love » apporte encore une fois la preuve que Sonic Angels est un grand groupe. Dans cette famille garage qui puise ces sources tant dans les années 60-70 que 80, le trio s’offrent à chaque fois sur fond de sons rêches, sauvages, farouches avec une capacité étonnante à produire de formidables mélodies. Pour les avoir rencontrés sur Mont de Marsan, avoir échangé quelques mots j’ai vu réellement ce que c’était que la passion pour le rock, leur investissement est irréprochable, démarche de groupe, démarche d’asso, il y a tout. J’ai donc le plus profond des respects mais bon il n’y a pas que ça, j’écoute aussi attentivement le son, c’est quand même ici ce qui nous intéresse. Que la rythmique s’emballe ou que les mid tempo prennent place, il y a toujours cette tension palpable, une tension avant tout sonore qui côtoie via les mélodies une certaine forme de légèreté comme quoi pour apporter du dynamisme et de la puissance il n’est pas forcément toujours utile et nécessaire de s’époumoner et d’agresser. Sur la face A (c’est donc un vinyle) j’ai apprécié plus que de raison « Beautiful way », « Hardbreak » et « Not enough », sur la face B « Only now », « Rain as gone ». Ce qui est toujours étonnant c’est qu’avec les disques de Sonic Angels, de par les effets donnés par Marc on a l’impression d’une petite distance entre nous et le groupe, c’est une impression perso que je ne saurais expliquer. Je note aussi que sur ce « On the island of ghost » il y a pas mal de morceaux au final assez calmes, d’ailleurs « Zombie dance » me plait bien aussi. Ce disque apparaît plus varié, peut-être moins rude moins dur au mal, ils préparaient peut-être alors « l’esprit » de leur tournée de 30 dates aux USA, avec bien des paysages différents. J’aime beaucoup ce groupe parce qu’il a la classe et le p’tit côté psychédélique qui se dégage de certaines de leurs compos apporte un charme unique en son genre. http://sonicangels.bandcamp.com.

On the road with SOnic Angels

ON THE ROAD WITH SONIC ANGELS EUROPEAN TOUR octobre 2005 Départ de Montpellier dimanche matin après une soirée Hot Rod Addicts a la pleine lune! Thibo roadies pour l'occasion arrive pas frais du tout mais une canette a la main. On passe en vitesse chez lord black Kawanga qui nous accueille avec sa nouvelle compil K7, cadeau pour la route... "its been a hard day time, and im been waiting..." "i would be your lover baby...i would be your man"....."hey bo didley, yeah bo didley, ho bo didley"....Ok on est parait pour la tournée, le matos et les sacs dans le van, le plan de route pour trois semaines en Allemagne, Pologne, Rép. Tchèque (peut être), France et Italie....

Feedback