x

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your ReverbNation experience.

Aveladeen / Press

“- Découvrir la cornemuse avec Aveladeen et Alan Jones - En spectacle le 29 juillet dernier dans le cadre de la série Rythmes du monde, le groupe québécois Aveladeen, accompagné du réputé cornemusier Alan Jones, a fait vibrer le parc Charles-De Gaulle au son de l’Irlande. Ce qui étonne à prime abord avec Aveladeen, c’est la quantité d’instruments que le quatuor utilise sur scène. Chaque membre est multi instrumentiste et le groupe emploie cette caractéristique à merveille dans un métissage de sonorités.”

Axel Marchand-Lamothe - L’Écho de Repentigny

“Reconnu pour son esprit celtique très éclaté, le groupe des Laurentides revient avec un quatrième disque plus percussif que jamais. Au trio original, le percussionniste Bernard Ouellette vient de s'ajoute et sa présence se fait sentir. D'autant que Michel Dubeau a ajouté le kaval bulgare à son assortiment de flûtes du monde et de cornemuses. Tout cela confère également plus d'accents de l'Europe de l'Est à un répertoire mâtiné d'airs intimes, de reels, de valse, d'accents bretons, de clins d'œil au flamenco et même d'une gamme scandinave dans une pièce. Si la flûte de bois est en évidence, les vents se font plus discrets qu'auparavant et les cuivres occupent plus de place. Les agencements d'instruments sont poussés plus loin et de forts beaux dialogues apparaissent entre des instruments. Les cuivres peuvent aussi doubler la flûte ou l'accordéon. Et l'accompagnement à la guitare est énergique. En somme, Bourrasque est le meilleur disque d'Aveladeen.”

“(Translated from French) Known for their dynamic Celtic spirit, the Laurentian group returns with a fourth album that’s more percussive than ever. […] All of this also imparts more Eastern European accents to a repertoire that is a mongrel blend of intimate melodies, reels, waltzes, Breton elements, nods to flamenco and even a Scandinavian scale in one particular piece. […] The instrumental arrangements push the envelope even more and beautiful dialogues are showcased between the instruments. […] In short, Bourrasque is Aveladeen’s best album.”

“- Un 4e opus réussi pour Aveladeen. - Bourrasque est sans contredit un produit bien léché, à mille lieues des folklores esquintés et nourris de fonds de bouteille. Aveladeen explore comme une ballerine les forêts celtiques, en maintenant les instruments fétiches du groupe (cornemuse, flûte, mandoline, bodhran, bugle) tout en y accentuant les touches de cuivre. À vrai dire, il s’en faut de peu pour imaginer une pièce de l’album illustrer un numéro de cirque aérien.”

Nathalie Deraspe - Journal L’Accès

“(Translated from French) - An accomplished fourth album for Aveladeen - Bourrasque is without doubt a polished product, a thousand leagues from the woozy, rough around the edges sounds of folk music fed by accumulated empty bottles. Aveladeen explores the Celtic forests like a ballerina, keeping their favoured instruments (bagpipe, flute, mandolin, bodhran, bugle) all the while putting the accent on certain horns. It truly takes only a small leap of the imagination to picture on of the pieces on the album accompanying a circus number of aerial acrobatics.”

Nathalie Deraspe, - Journal L’Accès

“- Un bonheur musical - Avec cette température hivernale qui nous poussait plutôt à nous renfermer dans la chaleur de nos foyers, il y aurait eu lieu de croire que notre quatuor laurentien n’avait pas choisi son soir pour nous rendre visite et en profiter pour faire le lancement de son quatrième album « Bourrasque ». Il en fut tout autre. C’est devant une salle remplie à pleine capacité que nos quatre multi-instrumentistes nous ont offert leur nouveau menu musical. […] Notre quatuor nous a fait la démonstration, encore une fois, qu’il sait se renouveler et pousser toujours plus loin leurs explorations musicales.”

“(Translated from French) - Musical Joy - It was before a packed, sold-out house that our four multi-instrumentalists offered up their new musical menu. […] Our quartet demonstrated once again that they can reinvent themselves and take their musical explorations even further afield.”