x

Seddy Mellory / Press

“ Magari sembrerà un paradosso, forse lo è addirittura, ma certe uscite discografiche e certe derivazioni della piccola perfezione meccanica sonora, alimentano il mio ultimo ottimismo nei confronti di certa musica e certi sounds che amo alla follia, ed è un ottimismo che va ben oltre un “discreto interesse”; questo straordinario nuovo lavoro dei bresciani Seddy Mallory, “Fake as your mom’s orgasm” smuove un interesse non indifferente, una ventilazione rock’n’roll che potrebbe benissimo insidiare charts e hit tune radio di tutta Europa [...] c’è chi riesce con pochi ingredienti e una bella spolverata di storia a fare musica che rimane a girare per mesi nell’immaginario reale d’ascolto, band come questi lombardi, nel circondario dell’emergenza, non ne esistono più di tanto, forse è un segno laico dall’alto o forse una “selezione naturale”, fatto sta che questo disco è maschio a tutti gli effetti (maschio inteso coi contro coglioni) e si fa strada da solo”

“Dans le premier morceau "The Ashtray" et le second morceau "Faith", Seddy Mellory nous fait une très bonne musique rock blues garage avec de fortes réminiscences punks qui nous propulse dans le milieu des années 70. Les guitares sont arrogantes, le son y est puissant et accrocheur. "Nuke" est le morceau que je préfère, les voix sont racées punk. "The Game" est très sixties, Seddy Mellory donne vraiment l'impression d'avoir été catapulté de l'Angleterre à la fin des années soixante. "Joy" est plus calme, la voix y est accrocheuse, la guitare lâche de bonnes sonorités mélodiques. "Cheek to cheek" et "Burp Radio city", mes deux morceaux préférés, ils peuvent donner des leçons à certains. Pour "Checkpoint Chorla", Seddy Mellory a été suivre des cours ou écouter du Jon Spencer Blues Explosion, c’est flagrant et super. Les trois derniers morceaux, soit "Shoot", "Red Riding Hood" et "Nightfall", sont très rhythm 'n' blues et c’est tant mieux.”

Didier Deroissart - music in Belgium

“Formés en 2005 ce quatuor italien aura prit son temps pour accoucher de ce 1er album, n’éditant jusque là que 3 EP. Seddy Mellory pratiquent une sorte de Power Pop ultra contemporaine, et très personnelle. Avec pléthore de mélodies, d’arrangements luxuriants (mais pas rococo), de chœurs, et de voix féminines. Ils empruntent un peu à l’héritage (Kinks for ever), ou à des choses plus récentes (Beck ?), voir très actuelles. Et si les gars de pitchfork avec de l’humour, la chanson « Cheeck to cheek » serait un tube ! Parfois sur cet album on assiste à la collision, dans le même morceau, entre les Black Crowes et les Arctic Monkeys ! De ce crash nait un autre bon moment à mettre au crédit des Seddy Mellody… qui en produisent beaucoup ! Un disque complet de bout en bout, ce qui est la parfaite définition d’un très bon album ! Selon moi. Espérons que Seddy Mellory ne se perde pas dans la pléthorique et insignifiante sur-production actuelle.”

campusgrenoble.org - voix de garage

“Vu son titre et l’image reproduite sur la pochette, il ne fallait pas s’attendre de cet opus à des compos aussi subtiles que chez Grizzly Bear. Seddy Mellory est un groupe issu de Brescia, en Italie et son « Fake as Your Mom’s Orgasm » lorgne plutôt vers le garage de The Hives. Encore que certains accents sont aussi binaires que ceux dispensés par AC/DC, au cours des 70’s. Bref, ces guitares qui tachent, ces accents à la Elvis et ce rythme bien assuré, sont les ingrédients d’une recette vieille comme le rock. Cet elpee devrait donc plaire aux fans du genre et laisser de marbre les autres. « Fake as your Mom’s Orgasm » peut-être, mais ‘True as your old Daddy Records’ pour sûr!”

musiczine.net

“sedmel on ONDALTERNATIVA.IT”

“sedmel on ROCKSHOCK”

“sedmel on INDIE-ZONE”

“sedmel on fuori dal MUCCHIO”

“sedmel on extra music magazine”

xtm