x

Rod le Stod / Press

“À l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, la Société canadienne du cancer (SCC) et le chanteur Rod le Stod ont dévoilé mardi une chanson antitabac établit un parallèle entre une histoire d'amour et la cigarette. «La première fois que je t'ai rencontrée, j'avais à peine 14 ans. J'avais entendu du mal de toi, mais c'était bien trop tentant. Plus on se rencontrait, plus je devenais dépendant», chante le nouvel ambassadeur de la SCC dans «Veuve noire» («Player's», une pièce aux sonorités rap. Réalisé par Édouard Gingras, le vidéoclip met de l'avant les attraits du tabac pour les jeunes. La cigarette est en quelque sorte personnifiée par une jeune femme (la comédienne Sabrina Gagné) en «robe blanche, souliers bruns, chevelure rousse; tellement chaude que je me brûle si je la touche», comme la décrit Rod le Stod.”

“Aujourd'hui, 31 mai, c'est la journée mondiale sans tabac organisée par l'Organisation mondiale de la santé. Rod le Stod et la Société canadienne du cancer du Québec s'associent et vous propose ce vidéoclip. Écoutez bien les paroles, c'est du génie! Bon visionnement :)”

“Du contenu pertinent et divertissant qui touche un auditoire particulièrement sensible et réfractaire aux méthodes publicitaires traditionnelles. La chanson Veuve noire extraite du dernier album du rappeur raconte l’histoire d’un jeune homme qui tombe sous le charme d’une rousse dont il devient dépendant. La fille, c’est la cigarette. L’amour, c’est la dépendance. Et la chanson raconte les conséquences néfastes de cette relation toxique sur les relations avec les autres, sur le moral et sur la santé. Rod le Stod annonce du même coup qu’il devient ambassadeur de la campagne du SMAT (Service de Messagerie pour Arrêter le Tabac), un service offert par la SCC. Il est rare qu’un contenu puisse être à la fois aussi didactique, percutant et divertissant. L’endossement de la cause du tabac par Rod le Stod semblait naturelle.”

“La Division du Québec de la Société canadienne du cancer et le rappeur Rod le Stod ont décidé de présenter ce vidéoclip pour la chanson Veuve Noire à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac organisée par l’Organisation mondiale de la Santé. La vidéo met en vedette entre autres Marc Labrèche, Isabel Richer, Angelo Cadet et Hugo Dubé. La chanson établit une comparaison entre la dépendance à la cigarette et l’amour du rappeur pour une méchante fille rousse.”

“Illustrer la dépendance à la cigarette par une histoire d’amour toxique avec une belle rousse… C’est l’idée accrocheuse de la chanson Veuve noire. Voyez le vidéoclip de Rod le Stod lancé le 31 mai pour la Journée mondiale sans tabac! L’artiste hip-hop et la Société canadienne du cancer s’associent contre le tabagisme! Gagnant du Festival international de la chanson de Granby 2012, Rod le Stod est maintenant ambassadeur de la SCC et de SMAT, un service de messagerie texte pour cesser de fumer. Habilement écrite, sa chanson Veuve noire est mise en valeur pour l’occasion. Voyez le vidéoclip de Veuve noire par Rod le Stod mettant également en vedette Marc Labrèche, Isabel Richer et Angelo Cadet!”

“Rod le Stod a dévoilé le nouveau vidéoclip de sa chanson Veuve noire, aujourd'hui sur Facebook. Si le nom du rappeur est encore peu connu du grand public, les stars figurant dans son clip, elles, vous diront certainement quelque chose : Marc Labrèche et Isabel Richer y sont en vedette! La vidéo a été réalisée en collaboration avec la Société canadienne du cancer. Voici donc le nouveau clip de l'extrait Veuve noire de Rod le Stod. logo enVedette Menu Vidéos Recherche Facebook Twitter Instagram Ne manquez pas ça! 2 juin 2016 Marilou : le truc pour la rendre heureuse! 2 juin 2016 Juste pour rire : un gag qui ne passe pas! 2 juin 2016 Maripier Morin a un nouveau projet très sexy! Accueil Stars Musique Le rappeur Rod le Stod réunit Marc Labrèche et Isabel Richer dans son nouveau clip! LE RAPPEUR ROD LE STOD RÉUNIT MARC LABRÈCHE ET ISABEL RICHER DANS SON NOUVEAU CLIP!”

“Marc Labrèche, Isabel Richer et Hugo Dubé dans le vidéoclip Veuve noire de Rod le Stod. Wow! Beau coup d’éclat pour le rappeur québécois Rod le Stod! La distribution de son plus récent vidéoclip est à tout casser. On y retrouve les visages de Marc Labrèche, Isabel Richer, Hugo Dubé (Ramdam) et Angelo Cadet. Il faut dire que la chanson Veuve noire sert une bonne cause. Non, ce n’est pas un hasard si on vous présente cette chanson à l’occasion de Journée mondiale sans tabac. Rod le Stod s’est associé à la Société canadienne du cancer pour présenter une chanson et une vidéo contre la cigarette. On doit dire que la métaphore est plutôt puissante…”

“En cette journée mondiale sans tabac, la société canadienne du cancer a mis de l’avant une vidéo et un service (SMAT) pour aider les fumeurs à écraser. Cliquez ici pour les détails.”

“«La première fois que je t'ai rencontrée, j'avais à peine 14 ans. J'avais entendu du mal de toi, mais c'était bien trop tentant. Plus on se rencontrait, plus je devenais dépendant», chante le nouvel ambassadeur de la SCC dans un titre aux sonorités rap. Réalisé par Édouard Gingras, le vidéoclip met de l'avant les attraits de la cigarette pour les jeunes, personnifiée par une jeune femme (la comédienne Sabrina Gagné) en «robe blanche, souliers bruns, chevelure rousse; tellement chaude que je me brûle si je la touche», comme la décrit Rod le Stod. «C'est ma femme fatale, mon ascenseur social. J'y donne mes économies même si c'est une meurtrière», chante-t-il encore. Outre le gagnant du Festival international de la chanson de Granby, le vidéoclip met en vedette Marc Labrèche, Isabel Richer, Lauréanne Dumoulin, Angelo Cadet et Hugo Dubé.”

“Ceux qui ont déjà touché à une cigarette savent à quel point c'est difficile d'arrêter. Rod le Stod et la Division du Québec de la Société canadienne du cancer ont décidé, à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac organisée par l'Organisation mondiale de la Santé, de présenter Veuve noire, un vidéoclip de sensibilisation contre le tabac qui met notamment en vedette Marc Labrèche, Isabel Richer, Angelo Cadet et Hugo Dubé. Dans cette vidéo réalisée par Édouard Gingras, on découvre le parallèle entre une histoire d'amour et la dépendance à la cigarette. Cette sortie marque les débuts de Rod le Stod comme ambassadeur de la campagne du Service de Messagerie pour Arrêter le Tabac, un service offert par la Société canadienne du cancer. Le principe? Les abonnés reçoivent régulièrement encouragements, trucs et astuces pour contrer leur dépendance.”

“La culture du hip-hop est souvent mal jugée, connue comme un style musical un peu sale, où les gens ne s’habillent pas particulièrement bien et où les paroles laissent parfois place à beaucoup de mépris. Je suis tombée de ma chaise quand j’ai vu l’élégant Rod Le Stod, veston cravate, cheveux bien coiffés, monter sur la scène. La classe man, la classe. Malgré qu’il ait commencé à faire de la musique très tard, soit à l’âge de 20 ans, il a réussi à prouver qu’il était loin de faire partie de la classe des débutants. Il m’a avoué qu’il pourrait passer pour un bipolaire si l’on jette un regard à son parcours : il n’a jamais étudié la musique, mais bien l’administration. (HEIN? POUR VRAI?) Ses textes engagés sont habilement écrits et il insère plusieurs onomatopées à ceux-ci, ce qui vient ajouter une musicalité supplémentaire à ses chansons. Honnêtement, c’était au-dessus de mes attentes.”

“Révélé au grand public en 2012 en remportant le premier prix du Festival de Granby, Rod le Stod a depuis sorti un premier album et s'apprête à monter sur scène ce samedi dans le cadre de la série découverte des Week-Ends de la chanson Québécor. «Ce sera la première fois que je serai en spectacle à Montréal avec un groupe complet», s'exclame-t-il. Celui-ci sera donc accompagné par un groupe de musiciens et son fidèle acolyte Johnny Danger. Et parlant de premières fois, Rod le Stod en a eu plusieurs en 2014 avec le lancement de l'album, Pas nés pour un p'tit pain, une première tournée de spectacles et sa collaboration au livre Lettres à un souverainiste initié par Léa Clermont-Dion et Félix-Antoine D. Michaud.”

“En somme, la joyeuse bande a offert un bon spectacle de Noël à la façon de Rod le Stod. Exit les traditionnelles chansons du temps des Fêtes, bonjour le cadeau du Stod : une prestation généreuse de deux heures et quelques nouvelles pièces à se mettre sous la dent en attendant son deuxième album.”

“Le concert, qui était présenté dans le cadre de la Série DÉCOUVERTES des Weeks-Ends de la chanson Québecor, en était un des plus intimes. Dans le confort de la Salle Claude-Léveillée, Rod Le Stod a présenté à son public les pièces de son tout premier album en carrière, Pas nés pour un p’tit pain (2014), et quelques nouvelles compositions. La présence des musiciens a donné encore plus de mordant à la musique du Stod. Combiné au charisme du chanteur, tout était en place pour une soirée réussie du début à la fin, qui est arrivée bien (trop) vite, malgré les 90 minutes du concert.”

“Après le spectacle télévisé, autour de 23h30, Les Trois Accords continueront de chauffer la scène des Plaines avec «beaucoup de folie et d'amour», ont-ils confié. Ils seront succédés par le groupe rock Les Dales Hawerchuk, puis par le rappeur Rod le Stod, qui clôturera les festivités peu avant l'aube.”

“C'est en s'interrogeant sur les moyens de faire revivre l'espoir d'un Québec indépendant que les auteurs Léa Clermont-Dion et Félix-Antoine Michaud ont eu l'idée de donner la parole à de jeunes citoyens pour qu'ils s'expriment sur le sujet. Lettres à un souverainiste réunit donc dans un même ouvrage onze citoyens de divers horizons qui ont pris la plume pour parler de leur vision de l'avenir du Québec. Ce livre publié chez VLB éditeur a été lancé mardi soir au Monument-National en présence de nombreux invités de divers horizons. Le comédien Yves Jacques, un souverainiste de la première heure, n'avait pas encore pris connaissance du livre, mais était ravi par l'idée. «Je trouve ça très bien que des jeunes prennent la parole sur le sujet, que ce ne soit pas encore des baby-boomers qui s'expriment.»”

“Juste en le regardant comme ça, on ne suppose pas tout de suite que le mignon blondinet ci-haut est en fait un rappeur québécois… Politisé et intelligent, il écrit TOUS ses textes et laissez-nous vous dire que c’est de la bombe. D’où il sort nous demanderez-vous?! En fait, il est le grand gagnant du festival de la chanson de Granby 2012. D’ailleurs, il vient de lancer son tout premier album, Pas nés pour un p’tit pain, qui est disponible sur iTunes. Si, comme nous, vous avez un petit béguin après avoir lu ses réponses à nos fameuses 13 questions, vous pourrez assouvir votre manque très vite puisqu’il participe au grand show de la Saint-Jean-Baptiste sur les plaines d’Abraham pas plus tard que ce soir. Ouf! Ça doit être excitant!!!”

“Un débat a lieu en ce moment concernant la bâtardisation de la culture québécoise qui s’observerait à travers le prisme des chansons de Dead Obies et autres Loud Lary Ajust de ce monde. C’est le constat que font Mathieu Bock-Côté, qui dénonce la « créolisation » de la langue française dans la culture rap francophone, et Christian Rioux qui, en 2012, comparait le chiac de Radio Radio à une « sous-langue d’êtres handicapés en voie d’assimilation ». De l’autre côté, il y a les Léa Clermont Dion, Marc Cassivi et autres qui défendent la libre création artistique, la beauté du métissage et l’ouverture au monde. Il est clair que les deux clans sont campés sur leurs positions respectives et peu enclins à prendre en considération le point de vue de l’autre. Or, tout n’est pas blanc, tout n’est pas noir, la zone grise est de mise dans le débat de la franglicisation de Montréal et du Québec. Il vaut mieux avoir un dialogue constructif que de s”

“Avec un franc-parler et une grande énergie, le rappeur gagnant du Festival international de la chanson de Granby à la 44e édition (le premier rappeur de l’histoire à remporter le Festival international de Granby), nous offre des compositions originales sur des textes assumés qui ont du mordant et qui veulent dire quelque chose. Une belle découverte à ne pas manquer, un gars intéressant, énergique, et talentueux qui revisite à sa manière le hip hop québécois avec l’ambition de réussir. Douze pièces qui nous rappellent la fougue de Loco Locass, mais chanté à la façon unique de Rod Le Stod. (Vous trouverez les paroles des chansons dans le livret). 1. C’est qui l’gars ? (Allez voir sa vidéo sur son site) Une chanson qui le décrit, il nous dit de ne pas lâcher et de croire en ses rêves 2. J’suis pas né pour un p’tit pain: Rod se questionne sur le sort du pays. Ma langue est en déclin. Il faut laisser la place à la jeunesse parce qu’en ce moment to”

“Le très politisé rappeur Rod le Stod, découvert lors de son couronnement au Festival international de la chanson de Granby en 2012, s'apprête à déposer sa première plateforme en chanson. Pour rester dans le thème, c'est à l'hôtel de ville de Montréal qu'il va lancer Pas nés pour un p'tit pain. Le parti Rod le Stod propose un programme électoral en 12 chansons, son site web recrute d'ailleurs de véritables membres… en fait, il suffit de se procurer l'album pour être accueilli dans le clan. «Je veux que ça devienne un lieu de discussion, d'échange, et j'espère que le discours va toucher les gens», mentionne l'auteur-compositeur-interprète. Pour ceux qui ont entendu le Stod au FICG, vous reconnaîtrez les pièces J'suis pas né pour un p'tit pain et Dans l'pays où j'vis qui lui ont permis de triompher. Les fans vont toutefois se réjouir de découvrir d'autres excellents morceaux dénonciateurs, vindicatifs, tels Player's, Câlbasse de câlbasse ou Roule avec Ro”

“Le côté festif était d’ailleurs à l’honneur avec Rod le Stod, le gagnant de l’édition 2012 du Festival international de la chanson de Granby.L’artiste devrait sortir son premier album en février 2014. Cette soirée sous chapiteau était donc pour lui l’occasion de tester quelques nouvelles chansons, dont certaines qu’il n’avait jamais chantées en public, et d’offrir au public ses classiques. Accompagné de son fidèle Johnny Danger et de trois musiciens, il a notamment interprété Le roi d’la prod, Dans l’pays où j’vis et J’suis pas né pour un petit pain. Très heureux d’être là, Rod le Stod a contaminé la foule. « Je n’en reviens pas d’être ici », me disait-il quelques minutes avant de monter sur la scène. Mais le public était lui très heureux de le voir là! Évidemment, le jeune rappeur avait à peine terminé sa prestation que la foule se déplaçait devant la seconde scène pour voir l’un des groupes les plus populaire du Québec”

“Le 45e Festival international de la chanson de Granby a présenté lundi ses 24 demi-finalistes, et annoncé que les lauréats ou précédents finalistes Pierre Lapointe, Les soeurs Boulay, Salomé Leclerc et Rod le Stod y offriront une prestation en tant qu'artistes invités. Ainsi, du 4 au 14 septembre, plus de 90 artistes prendront d'assaut les scènes de la région granbyenne. En août 2014 se tiendra le Congrès mondial acadien. Pour souligner l'attachement du Festival pour l'Acadie, une programmation spéciale a été concoctée. La Virée, Les Hay Babies, Les Hôtesses d'Hilaire et la lauréate 2010, Lisa LeBlanc, feront du vendredi 13 septembre une soirée acadienne toute particulière. La veille, l'événement accueillera 3 gars su'l sofa, Kaïn, le lauréat 2012 du Festival Rod le Stod et Les Cowboys fringants. Le samedi en soirée, le public vibrera au son d'Hugo et d'Éric Lapointe.”

“Le directeur général du Festival international de la chanson de Granby, Pierre Fortier, a présenté lundi quelques-uns des 24 demi-finalistes qui participeront au populaire concours musical, qui aura lieu au Théâtre Palace de Granby du 4 au 7 septembre prochain. Le conteur Éric Michaud animera les quatre demi-finales, tandis que Philippe Brault assurera la direction musicale. Au total, 100 000$ seront remis en prix et bourses de toutes sortes, le grand vainqueur repartant avec une bourse de 35 000$. Les 24 candidats, parmi lesquels on retrouve Mathieu Rancourt, Les Nanas Coustiques, John Kinsha, Madmoiselle, Jonathan Savage, Andréanne Martin et le duo de Québec Garoche ta sacoche, formeront quatre groupes de six artistes. Chaque groupe aura droit à sa soirée et à son artiste invité, en l'occurrence : Pierre Lapointe, Les soeurs Boulay, Salomé Leclerc et Rod le Stod, gagnant du concours l'an dernier. ”

“Le gagnant de l'édition 2012 du Festival international de la chanson de Granby a une aura difficile à définir. Rod le Stod, né Rodolphe Demers, vêtu de son complet-cravate et accompagné de son coloc et acolyte de scène Johnny Danger (en arrière voix), attire d’abord l’attention avec sa prestance et son élégance. «Ce qui m’a amené en musique, c’est la passion des mots et de l’écriture», dit ce rappeur engagé d’une voix grave. Avec une chanson comme J’suis pas né pour un p’tit pain dans laquelle il se déclare souverain et dénonce entre autres la corruption, le déclin du français et l’inaction des Québécois. «Le rap permet beaucoup de mots, ce qui en fait un excellent moyen de communication», dit-il. Ayant appris l’importance de la mise en scène, de la théâtralité et de la mise en marché (notamment par le biais des médias sociaux sur lesquels il est très présent), sa démarche est très efficace. «Le rap est accessible: il suffit de cr”

“Mais ce sont les rappeurs qui, en définitive, ont particulièrement marqué la soirée: D-Track et Rod Le Stod ont proposé des chansons-chocs qui sonnent le réveil des mauvaises consciences, parfaites pour les temps troublés que vit le Québec depuis des mois.”

“Après avoir raflé le grand prix du dernier Festival international de la chanson de Granby, le rappeur Rod le Stod a rebondi sur la scène du Festival de Petite-Vallée, vêtu d'un complet et d'une cravate.”

“Une fausse alarme d’incendie n’aura pas eu raison de cette soirée consacrée à la fille de feu de Rivière-au-renard hier soir au Centre socioculturel de Grande-Vallée. D’emblée, les chansonneurs de la cuvée 2013 sont montés sur scène afin d’interpréter Mots de femmes. L’un des nombreux succès de Laurence Jalbert ponctué, pour l’occasion, de deux couplets hip-hop bien sentis balancés par Rod le Stod et D-Track.”

“Enfin, les autres lauréats sont JF Poulin (Prix de la ChantEauFête de Charlevoix) et Rod le Stod (Prix Pauline-Julien CALQ pour la prise de parole (1000 $).”

“Aujourd’hui, Dominique Restino nous présente une émission un peu particulière. Dans cette émission particulière, il reçoit Rod le Stod, qui a enflammé Bobino lors de la remise du prix MoovJee le mois dernier ! C’est après le succès rencontré avec sa musique qu’il s’est aperçu de la nécessité de créer son entreprise pour gérer ses affaires et rester indépendant, ce qui est de plus en plus courant dans le milieu de la musique. Outre différents prix et bourses reçus, cités par Dominique Restino, Rod le Stod est le premier rappeur à être sorti Lauréat de la 44ème édition du festival de la chanson de Granby et c’est une référence car il s’agit du plus gros festival de la chanson au Québec. Retenez son nom : Rod le Stod ! Et ne ratez pas cette interview de cet artiste prometteur dont on entendra certainement parler. En prime, une petite surprise vous attend à la fin de ce podcast !”

“La fleur de lys comme emblème, le flot des mots comme passion et l’entrepreneuriat pour avenir, voilà en quelques mots un petit pitch pour présenter l’artiste entrepreneur Rod Le Stod. Rodolphe Demers dit Rod le Stod pour les amateurs de Rap a enflammé la remise de prix MoovJee Innovons ensemble à Bobino, le 14 mai dernier. Face à une salle d’entrepreneurs très enthousiastes et chauffée par une ola en guise de bienvenue, les entrepreneurs ont réservé un accueil particulièrement chaleureux pour le rappeur québécois. Engagé dans les mots et rythmé par le son, l’histoire de Rod ou le parcours peu classique d’un étudiant de 25ans en administration publique qui a été happé par sa passion pour le rap. Rod s’est mis à composer en 2009 en s’enregistrant par simple plaisir dans un petit studio à la maison jusqu’à en faire aujourd’hui son métier.”

“Rod le Stod est un nouvel artiste québécois qui a remporté le grand prix du plus récent Festival de la chanson de Granby, ainsi que le prix Robert-Léger (membre fondateur de Beau Dommage) pour la qualité de son français ; il commence à se faire un nom. Lors de sa première apparition télévisée, et c’est significatif, il a choisi une pièce souverainiste (...) Il se permet même d’égratigner le monde syndical sclérosé qui a perdu de vue son idéal, de son lustre, ainsi que le pauvre maire Gérald Tremblay. Il cite l’ex-premier ministre Charest : Récemment on entend beaucoup parler du domaine d’la construction Jean Charest l’a dit lui-même c’est l’industrie d’la corruption Je crois que tous les jeunes possèdent en eux le désir fondamental de la liberté individuelle et collective. À nous de les inspirer, de les guider, et de les aider à atteindre cet objectif auquel nous travaillons depuis toujours avec l’espoir renouvelé de sa concrétisation.”

“Prestation vidéo lors de la conférence de presse de l'annonce de la porte-parole de la 45e édition du FICG.”

“On a également annoncé la tenue de la série de spectacles Les Monumentales signées Granby, jumelant des participants de 2013 à des artistes établis d'octobre prochain à mai 2014, au Monument-National. Deux concerts sont déjà prévus ce printemps: avec Rod le Stod, Pandaléon, Mathieu Lippé et l'invité spécial, Yann Perreau, le 17 avril, puis avec Klô Pelgag, VioleTT Pi et Joe Bocan le 22 mai.”

“«Disons que c'est notre manière de participer, poursuit-il. On le fait bien sûr à travers le concours, mais aussi grâce aux vitrines, aux événements spéciaux ou encore aux Monumentales, nouveau concept qui consiste à présenter une série de spectacles au Monument-National, à Montréal. » L'idée des Monumentales étant de produire sur scène, le 17 avril et le 22 mai, des anciens participants du Festival (Rod le Stod, Pandaléon, Mathieu Lippé, Klô Pelgag, VioleTT Pi) ainsi que des invités spéciaux (Yann Perreau, Joe Bocan). Le 45e Festival international de Granby aura lieu du 4 au 14 septembre 2013. Les personnes intéressées à concourir à l'événement auront jusqu'au 26 avril pour s'inscrire.”

“Pour célébrer en grand la 45e édition, le FICG arrive avec un nouveau concept de séries de spectacles, intitulé «Les monumentales signées Granby». Présentés au Monument-National en formule cabaret dès le 6 septembre, le but de ces concerts est de réunir sur scène des demi-finalistes, finalistes et gagnants des éditions précédentes, auxquels se joindront des artistes invités à la feuille de route plus garnie. Déclinés en six soirées uniques qui s’étendront jusqu’en mai 2014, les détails de ces spectacles seront dévoilés progressivement. Deux spectacles ont été programmés au printemps. Le 17 avril, entre autres, le grand gagnant de la dernière édition du FICG, Rod le Stod, se joindra à Yann Perreau. Le 22 mai, c’est la chanteuse Joe Bocan (finaliste 1983), qui sera l’invitée spéciale. Les quatre demi-finales du FICG accueilleront des invités de renom. Pierre Lapointe, Les sœurs Boulay, Salomé Leclerc et Rod le Stod pimenteront donc les demi-”

“Deux révélations du dernier Festival international de la chanson de Granby reviennent sur les lieux du crime le 26 avril prochain. Rod le Stod, grand gagnant de l’édition 2012 et le groupe finaliste Pandaléon vont animer le studio-théâtre du Palace dans le cadre de la série Scène 14-25. Rod le Stod et son fidèle partenaire de scène Johnny Danger ont tout raflé en septembre dernier en finale du FICG 44. Sa chanson Pas né pour un petit pain a fait un effet instantané qui lui a permis d’être invité au Show du refuge de Dan Bigras. Par courriel, Rod le Stod a écrit qu’il avait «vraiment hâte de retourner sur la scène du Palace!» Selon lui, «la formule Studio-Théâtre va donner une ambiance vraiment différente», mais il s’attend à ce que les gars de Pandaléon aident à faire de cette soirée «un rock de bon show»! Avis aux fans, le Stod s’amène à Granby avec de nouvelles pièces qu’il dit avoir bien hâte d’interpréter sur scène. ”

“Rod le Stod se laisse porter par une bonne vague depuis sa victoire au Festival international de la chanson de Granby en septembre. Le jeune homme du quartier N.-D.-G. à Montréal a notamment fait une apparition remarquée au Show du Refuge où il a partagé la scène avec Dan Bigras, Radio Radio et Yann Perreau. Cette dernière rencontre lui a ouvert les portes du studio Chenapan où il prépare un premier véritable enregistrement. Sujets : Le Soleil , Institut national , Radio Radio La nouvelle, d’abord publiée par le quotidien Le Soleil, s’est ensuite propagée par l’entremise du fil Twitter. Oui, Yann Perreau est nouvellement copropriétaire du Studio Chenapan et re-oui, il travaille en pré-production sur les chansons de Rod le Stod. «Je voulais garder ça secret, mais j’ai vu que c’était sorti ce matin alors je vais vivre avec!», a lancé avec bonne humeur le rappeur à la cravate. Un album? Un EP? À quoi faut-il s’attendre de ce travail en studio? ”

“(Québec) Cette semaine, Yann Perreau inaugure officiellement le studio Chenapan, dont il est devenu actionnaire en décembre dernier. Sa première production? Rod le Stod, grand gagnant au Festival international de la chanson de Granby, en 2012. Rod le Stod Après des rénovations, qui ont eu lieu en décembre, et l'incontournable pause des Fêtes, l'auteur-compositeur-interprète et son équipe se sont officiellement remis au travail. Le rappeur Rod le Stod, de son vrai nom Rodolphe Demers, qui est en préproduction, devrait enregistrer deux ou trois pistes au cours des prochains jours. Il est encore tôt pour dire si l'ensemble de son disque verra le jour chez Chenapan, mais ce n'est pas impossible.”

“Les préparations pour le prochain Show du Refuge vont bon train et les membres du groupe Radio Radio et Rod le Stod préparent ensemble un duo exclusif que le public pourra voir dans le cadre du spectacle, mercredi prochain. Au moment de l’entrevue, le groupe Radio Radio, qui en est à sa première participation au spectacle, s’apprêtait à répéter un duo en compagnie de «Rod le Stod». «On a connus Rod dans le cadre du Festival de la chanson de Granby, dont il est sorti grand gagnant, et on a eu tout de suite envie de travailler avec lui. Ce gars-là a un talent fou. Il a ajouté sa touche à Cargué dans ma chaise l’une de nos chansons et le résultat est fort intéressant», a dit Gabriel Louis Bernard Malenfant, l’un des membres du groupe.”

“(Granby) «Élégance dans le style», «intelligence dans la rime»: le rappeur montréalais Rod le Stod a remporté samedi soir le concours du 44e Festival international de la chanson de Granby. Comme la foule du Palace, le grand jury du festival, composé de quelque 110 intervenants et observateurs québécois, canadiens et européens de la chanson francophone, a été touché par l'énergie et la fougue du rappeur au costard noir qui fait de la défense du français son cheval de bataille chantant. Efficace dans le propos et dans la présentation du propos, Rod le Stod a aussi reçu le prix soulignant la qualité du français. Le jury devait choisir l'artiste jugé le plus apte, d'après ses trois pièces de la finale, à faire le grand saut dans le showbiz, avec CD, campagne de promotion et tout. Rod le Stod se sent-il prêt à la chose ? «Wow ! man ! je suis prêt à faire tous les sauts !», nous dira l'étudiant de maîtrise de l'École nationale d'administration publique.”

“Le Festival de la chanson connaissant une des plus belles, sinon la plus belle période de son histoire, Pierre Fortier commence à avoir l'habitude des bilans positifs. Mais voilà, il y avait cette étincelle toute particulière dans les yeux du directeur général en fin de semaine. «Rod le Stod est un lauréat magnifique, le calibre du concours a été particulièrement relevé et le public a répondu à l'appel, a-t-il expliqué. Honnêtement, c'est difficile de demander mieux.» Pierre Fortier a semblé apprécier l'audace des juges (ils étaient une centaine, des journalistes, des gens de l'industrie et des artistes), qui ont jeté leur dévolu sur un rappeur. «Rod le Stod est un artiste très, très intéressant. Il a une présence scénique exceptionnelle, on comprend ce qu'il dit (!), il a le sens de la mélodie et il a des choses à raconter. En plus, il travaille très fort et j'ai appris à découvrir une très bonne personne. Je suis très à l'aise avec la décision”

“Des mots qui sonnent! Rod le Stod a remporté son pari. Le sympathique rapper qui se prétend un peu “fucké”, âgé à peine de 25 ans, a remporté avec brio les honneurs de la 44e édition du Festival international de la chanson de Granby. Et avec le sourire. Autant sur la scène qu’après la soirée, au party VIP (littéralement assailli par ses fans!) et même ce matin, en entrevue à RDI. Malgré la fatigue et le sommeil sûrement trop court. Rodolphe Demers avoue que sa vie a changé pour toujours. Celui qui complète une maîtrise en administration publique a laissé entrer la musique dans son quotidien. Et au festival, il a littéralement explosé. Engagé? Politisé? Certes, avec “Né pour un petit pain”, un hymne coup de poing à la langue française, qui a secoué bien des spectateurs. Mais Rod affirme qu’il a avant tout des choses à dire, à exprimer. Et il le fait fort bien. Flanqué de son comparse Johnny Danger, il sait allumer un auditoire. Et encore hier s”

“''Rod le Stod propose de son côté un rap bien fait, un «flow» qui se compare aux meilleurs du milieu au Québec''”

“Le rappeur montréalais Rod le Stod, de son vrai nom Rodolphe Demers, est le grand vainqueur cette année du Festival international de la chanson de Granby. Rod le Stod a remporté les honneurs du prestigieux concours grâce à sa « prose musicale engagée, à son élégance dans le style et à son intelligence dans la rime ». Le Palace de Granby était plein à craquer samedi soir, alors qu’une foule survoltée était venue applaudir les six finalistes de la 44e édition, soit Marjorie Fiset, Les Gourmandes, Pandaléon, Rosie Valland, Geneviève Morissette et, bien sûr, Rod le Stod. Ils ont été jugés par jury de plus de 100 professionnels oeuvrant dans le milieu journalistique et de l’industrie musicale canadienne et européenne. Le Festival a accueilli cette année près de 18 000 personnes lors des nombreux spectacles dans la ville de Granby et aux alentours. ”

“Passer d’étudiant en science politique à l’UdeM à rappeur est un parcours atypique. Mais c’est le chemin qu’a suivi Rod le Stod, de son vrai nom Rodolphe Demers. Le 6 septembre dernier, il a remporté le Festival international de la chanson de Granby, une première pour un rappeur. Le rappeur originaire de Notre-Dame-de-Grâce est conscient que son parcours de rappeur est inhabituel. « J’ai commencé à faire du rap quand j’étais à l ’UdeM, explique Rod le Stod, joint par téléphone à Montréal. Je n’avais pas de job et pas trop de cash. Je faisais du rap dans le sous-sol d’un boy. Je faisais ça pour le fun, et c’est à l’été 2011 que j’ai fait ma première démo de trois tounes.» Le nom du rappeur est un mélange de son prénom (Rodolphe) et d’une expression inventée. «Le “Stod”, c’est venu un peu par hasard, dit-il. Dans mon langage, c’est quelqu’un qui réussit bien ce qu’il fait, comme un “stod” de politique ou un “stod””

“Rod le Stod, (Rodolphe Demers) rappeur de N-D-G, remporte la grande finale du Festival international de la chanson de Granby 2012. Rod remporte un fonds d'aide de 25 000$ pour le développement de sa carrière, une bourse de 10 000$, une campagne promotionnelle à Vox, 1 000$ d'équipement Sennheiser ainsi que l’éligibilité à une commandite « Argent » remis par Chris Isaac, Relation Artiste Sennheiser et un soutien de diffusion dans 700 radios francophones. Félicitations à Pierre Fortier et toute l’équipe. Le Festival a accueilli cette année près de 18 000 personnes lors des nombreux spectacles au Palace , dans les bars de la ville, sous chapiteaux, et à travers les Cantons-de-l’Est. Au programme de cette 44e édition, plus de 80 artistes, jugés par un jury de plus de 100 professionnels oeuvrant dans le milieu journalistique et de l’industrie musicale canadienne et européenne. ”

“Entrevue post-Granby en direct à LCN”

LCN

“Je pensais le contraire avant le début de la soirée, mais trois chansons pour juger un artiste, finalement c'est assez. On a le temps de rentrer dans son univers, d'écouter attentivement la voix, les textes, d'être frustré que ça s'arrête si c'est très bien mais aussi content que ce soit terminé dans d'autres cas. Mais hier, avouns-le, ce dernier cas de figure n'est pas vraiment arrivé, il faut dire que le niveau était élevé. Le choix fut très difficile. Les six candidats étaient déjà très matures artistiquement et ont livré un bout d'eux-mêmes en chanson avec une telle sincérité que prendre une décision devenait un casse-tête. Pas de fausses notes, de raté pendant les 18 morceaux. À l'applaudimètre, c'est Rod le Stod qui a récolté de façon prémonitoire le plus de suffrage, recevant même à la fin d'une chanson sur la souveraineté une ovation debout de la salle. On devrait certainement entendre à nouveau parler de Rod Le Stod (http://www.rodlestod.com”

“Vidéo au Téléjournal”

“La soirée de clôture de la 44e édition du Festival international de la chanson de Granby (FICG) a eu lieu samedi soir et c'est Rod le Stod, de son vrai nom Rodolphe Demers, qui a remporté les honneurs du prestigieux concours. Rod le Stod qui était accompagné sur scène de son acolyte Johnny Danger a raflé une partie significative des récompenses de la grande finale et a remporté plus de 70 000$ en prix. De plus, Francophonie Diffusion offrira l'écoute et le téléchargement sur sa plateforme de deux titres extraits de son album à ses 700 radios partenaires dans 100 pays, provinces et territoires.”

“Le rappeur Rod le Stod est sorti grand vainqueur du ­Festival international de la chanson de Granby. Ce ­prestigieux concours a déjà couronné Lynda Lemay, Luc De Larochellière, Isabelle Boulay, Jean-François Breau, Steve Dumas, Pierre Lapointe et plus récemment, Lisa LeBlanc. QUESTION - Rodolphe Demers, parlez-nous de votre nom d’artiste. Pourquoi Rod le Stod ? RÉPONSE - C’est un surnom, aussi ça rimait. Dans le langage qu’on utilise entre amis, Stod, c’est quelqu’un qui réussit bien dans ce qu’il fait. QUESTION - Quand avez-vous commencé à chanter ? RÉPONSE -Il y a trois ans, j’ai commencé à faire ça dans le sous-sol d’un ami. C’était le grand frère d’un de mes amis qui avait un micro et un petit ­programme. À un moment, il était tanné. Il m’a donc demandé si je voulais le lui acheter. J’étais pau­vre et je me suis ­endetté pour l’avoir. Dès que c’est rentré chez nous, j’ai commencé à faire ça non-stop. ”

“(Granby) Le 44e Festival de la chanson a couronné un rappeur. Après avoir réussi à soulever la foule une nouvelle fois, le Montréalais Rod le Stod a obtenu la faveur des juges, samedi soir au Palace, lors d'une finale à six qui nous a fait vivre de très bons moments. Rarement a-t-on vu un lauréat aussi émotif. Le Stod a pleuré dans les bras de sa blonde, de ses parents, de ses amis, de tout le monde. C'était beau à voir. Et rarement a-t-on vu un lauréat faire autant l'unanimité parmi les finalistes, qui étaient sincèrement contents pour lui. «Je capotais après avoir été choisi pour faire la finale. Mais là, ce soir, c'est presque trop, c'est une sensation indescriptible!», a lancé Rod le Stod, 25 ans, qui était toujours accompagné sur scène de son partenaire Johnny Danger. Avant d'être proclamé grand vainqueur, l'auteur-compositeur-interprète avait raflé une demi-douzaine de prix secondaires. ”

“Après Lisa Leblanc en 2011 et Klô Pelgag en 2012, le Festival accueillera en 2013 un autre artiste de la relève issu du Festival international de la chanson de Granby : Rod le Stod! En effet, en plus d’avoir remporté les honneurs du prestigieux concours en septembre dernier, le rappeur montréalais Rod le Stod (Rodolphe Demers) gagne le Prix du Festival d’été de Québec. Il montera donc sur une des scènes de l'évènement lors de la prochaine édition. Louis Bellavance, notre directeur de la programmation qui lui a décerné son prix, est assez éloquent : « Le choix de Rod pour moi était clair. Ses textes sont vraiment tranchés et habilement ficelés. En le voyant prendre le stage d’assaut et assumer pleinement son contenu très engagé politiquement et surtout socialement, c’était évident que sa démarche artistique était aboutie. » Pour patienter en attendant sa visite l’été prochain, visitez son site internet et son canal YouTube qui sont déjà bien g”

“Le Stod a volé le show, Pandaléon a donné des frissons, Marjorie Fiset a fait rêver. Non, rien n’est parfait et oui, il y a eu des moments bizarres, mais au final, quelle soirée! Celui que l’on n’attendait pas a causé la surprise à un moment où on ne s’y attendait pas. En fait, c’est pas mal ça une surprise. Rod le Stod, le rappeur de NDG, qui en a marre d’être servi en anglais et qui rêve d’un Québec libre a réussi un tour de force qu’on voit rarement au froid Théâtre Palace: une ovation. Bien sûr, en bon rappeur, il avait son crew, une vingtaine de copains qui portaient un chandail à son nom, mais ce ne sont pas seulement eux qui étaient debout après les trois pièces enflammées du jeune homme. Parfois la vie offre aussi de beaux hasards et en ce surlendemain d’élection, il y avait quelque chose de prémonitoire dans les textes du «Stod». Charismatique à souhait, en plein contrôle de la scène, il a offert un flot roulant de mots qui portent”

“«Oh ! man ! Je viens de donner le meilleur show de ma vie !», nous avait pour sa part confié Rod le Stod après sa performance de jeudi où il avait provoqué la première réaction bruyante au Palace de Granby, un endroit pas très chaleureux. Avec son sideman Johnny Danger, le rappeur de NDG - on l'a vu à Montréal Pop ; voir www.rodlestod.com - a exploité tout l'espace et toute la panoplie orchestrale de l'ensemble dirigé par le bassiste Philippe Brault : il est quand même rare d'entendre un rappeur dérouler ses revendications au son du grand piano, du violon et de la guitare. Détenteur d'une maîtrise en administration publique de l'ÉNAP, Rod le Stod (Rodolphe Demers) est un jeune homme élégant et organisé ; jeudi, une vingtaine de ses supporters arboraient un T-shirt à son nom. Non, «le Stod» n'est «pas né pour un p'tit pain».”

“La 22e édition du Show du Refuge se tiendra à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts le mercredi 28 novembre prochain à 20h. Une fois de plus, c’est Dan Bigras qui assurera l’animation de la soirée. Le chanteur est porte-parole du Refuge des Jeunes, centre d’aide aux jeunes hommes de 17 à 25 ans en difficulté. Dan Bigras s’entourera de nombreux invités pour ce 22e Show du Refuge: Diane Dufresne, Coeur de Pirate, Dominic Paquet, Louis-Jean Cormier, Abeille Gélinas, Lulu Hughes, Stéphanie Bédard, Radio Radio, Yann Perreau, Rod le Stod, Mélissa Bédard et Paul Daraîche. Billets en vente dès maintenant à la billetterie de la Place des Arts: 514-842-2112 / 1-866-842-2112 / www.laplacedesarts.com Des billets de soutien à 275 $ sont aussi disponibles auprès de Féral Communications: 514-341-3835”

“Le rappeur Rod le Stod a remporté samedi soir le grand prix du «Festival de la Chanson de Granby». C’est au « Palace», lieu habituel du festival, que s’est déroulé la cérémonie de remise des prix. Six finalistes ont participé à la compétition, dont Marjorie Fiset, Les Gourmandes, Pandaléon, Rosie Valland, Geneviève Morissette, ainsi qu’évidemment Rod le Stod. Les textes du jeune rappeur s’inspirent de son questionnement sur la société québécoise. Sa musique est très politisée et porte un regard franc sur les enjeux d’aujourd’hui. Il a «rappé» sur scène accompagné de son ami de longue date Johnny Danger. Les deux habillés en complet noir très chic ont réussi à s’imposer brillamment sur scène. Chaque artiste ou groupe a joué trois chansons devant le jury. C’est 110 professionnels de la musique qui ont eu la tâche de trouver le grand gagnant. «Les gourmandes» se sont aussi démarquées par l’originalité de leur formation et par la”

“Ce samedi soir, au Théâtre Palace de Granby, dans la belle province du Québec, s’est jouée la 44ème finale du tremplin jeunes talents du Festival International de la Chanson, sous le parrainage de Radio Radio et Chloé Lacan. Devant l’équilibre exceptionnel de la cuvée 2012, le jury a été dans l’obligation de sélectionner cinq finalistes plutôt que quatre, une première depuis que le festival a éliminé les catégories en 2006. Ainsi, Marjorie Fiset, Pandaléon, Rod le Stod, Les Gourmandes, Geneviève Morissette et Rosie Valland, se sont succéder en live, afin de tenter de succéder au lauréat 2011, Mathieu Lippé. Et c’est Rod le Stod qui a raflé tous les suffrages, et remporté le Grand Prix (70 000 $ en développement d’artiste et séances de studio). Rod le Stod était accompagné sur scène de son acolyte Johnny Danger pour un session hip-hop des plus appréciés par la salle du Théâtre Palace. Horscene publiera prochainement un compte-rendu détaillé”

“Le 15 septembre dernier, au Théâtre Palace de Granby (Québec), Rod le Stod a remporté la 44ème finale du tremplin jeunes talents du Festival International de la Chanson, sous le parrainage de Radio Radio et Chloé Lacan. Le Grand Prix (70 000 $ en développement d’artiste et séances de studio), certes, mais aussi six autres prix annexes. Qu’en est-il près de deux mois après sa victoire ? Nous l’avons rencontré. Bonjour Rodolphe. Avec le recul, un mois et demi après ta victoire à Granby, quelles en sont les retombées ? C’est fou ce qui s’est passé depuis cette soirée là ! Les retombées sont multiples. Tout d’abord, j’ai reçu un lot de prix qui me permet de bâtir un projet musical complet et de le mener à bien. J’ai maintenant les moyens de me consacrer à temps plein à ma musique, ce qui est extraordinaire. J’ai aussi été approché par beaucoup de personnes du milieu de la musique et du spectacle pour d’éventuelles collaborations, ce qui est”

“On pensait tous que Rodolphe ferait comme les autres, qu'il allait rapper pour déconner. Mais non, y'avait quelque chose de plus fort, d'indomptable. Assez pour qu'il s'enferme dans une pièce au début de l'été il y a deux ans, et qu'il fasse que ça, griffonner et rapper, sans arrêt. Ce qui avait été un bureau était maintenant son studio, et il reprenait son souffle sur la terrasse adjacente. Chaque jour, des gens différents venaient faire leur tour. Rodolphe, il était tout le temps là. C'est ce même appétit qu'on a pu voir sur scène lors du lancement de son démo vendredi dernier. Un gars qui bouffe son micro avec une assurance épatante, et beaucoup de talent. La même énergie qui l'anime depuis le début, il a su la garder devant ceux qui étaient venu l'entendre.”

“If you were one of the rowdy attendees last friday at Blaze, our out of this world collab event with POP Montreal, then you can agree with me when I say that style was not something that the crowd lacked. Amongst the many Rod le Stod fans (wearing their RODLESTOD.COM t-shirts, obviously) were the grungy and downright edgy party-goers that we all hoped we would find. Check out my favourite looks below!”

“Incroyable ! Le blogueur est dans un rap ! Le rappeur québécois Rod le Stod me fait faire une brève apparition dans un de ses raps. Peut-être pensait-il que je le mettrais sur mon blogue ? Le voici, version audio. Ensuite, un clip vidéo de Rod le Stod, tout à fait regardable.”

“Rhyming virtuoso Rod Le Stod will also be kickin’ it with his musical drug as he calls it, which should be just before hip-hop collective Street Hearts, who will be busting rhymes with swag, beauty and charm. Indecent Xposure also required the service of lengendary DJ Cosmo in order to close that very special night with pure musical madness.”

“Entrevue Indecent Xposure ''Last but not least, we sat down with Rod le Stod for a little chitchat!'' ”