x

OUM / Press

“« Oum, belle âme du Maroc. »”

Les Inrocks – 30 Avril 2013

“Oum est une diva au Maroc. Une diva qui a su imposer sa voix sensuelle et raffinée. »”

EuroNews.com – 27 Juin 2013

“Dans son nouvel opus, Oum célèbre la diversité musicale de son pays, qu’elle mêle volontiers au jazz, à la soul et à la bossanova. »”

JeuneAfrique.com – 26 Avril 2013

“L’excellent « whowa », titre d’ouverture de ce premier album hors du Maroc, est une bossa qui swingue du feu de dieu.”

Vibrations – Mai 2013

“Oum débarque, imposant d’emblée un style, une personnalité, une individualité - marques des grands artistes”

BabelMed.net – Mai 2013

“« Soul of Morocco, une ode contemporaine aux multiples facettes de la musique marocaine. »”

Jeune Afrique – 21 Avril 2013

“« Plus jazzy que ses productions antérieures, ce nouvel album positionne la chanteuse à la voix de miel dans un registre variété internationale. »”

Mondomix – Mars/Avril 2013

“« La chanteuse marocaine traverse la Méditerranée avec un nouvel album où elle a mis toute son âme, inséparable de celle de sa terre natale en ébullition. »”

Le Courrier de l’Atlas – Mai 2013

“« Elle ondule d’une voix profonde et gracieuse sur l’éclectique Soul of Morocco, métissage inédit et pétillant de chants sahraouis, de jazz aérien et de rythmes gnaouis, avec flûte, saxo et guitares à profusion. »”

Télérama Sortir – 29 Mai 2013

“OUM: "Un album pour un artiste, c’est une partie de lui dans un espace temps donné". La chanteuse Oum partage les moments forts de la réalisation de son nouvel album «Sweerty» dont la sortie est prévue le 4 février prochain.”

“... Plusieurs surprises et quelques pépites. Parmi elles, la voix nacrée au timbre élastique et envoûtant de la Marocaine Oum, qui signe avec "Oum song" l'un des plus beau titres de l'album, mais aussi une grande première: la collaboration entre Manu Dibango et un artiste d'Afrique du Nord. Entre les deux s'installe une conversation spirituelle sur le thème de l'attachement aux racines africaines, la voix de la première épousant à la perfection les notes du second.”

Clarisse - Jeune Afrique - N°2653

“..." La Marocaine Oum a participé alors que je n'ai jamais travaillé en disque avec des artistes de l'Afrique du Nord. J'ai travaillé avec elle sans faire du Raï, généralement joué par les artistes dans cette région du continent. S'agissant de cette jeune artiste marocaine, je dis qu'elle a un avenir radieux devant elle." ... Manu Dibango”

Disapora News N°23

“BEST NATIONAL DOCUMENTARY FILM The jury formed by Aurora Moreno, Isaki Lacuesta and Quim Casas have failed as follows: "The jury awards the national prize to Next Music Station: Morocco for the documentary value of this exhaustive journey through the multiple faces of a country's live and powerful music - from the traditions of music like gnawa through to modern styles like hip-hop. Never abandoning the musical narrative thread, this film by Fermín Muguruza also portrays Morrocco's social diversity and shows us how musicians' works foretold the political changes that took place in the country: music as an inseperable element of the societies in which it is born." In this 100 minutes doc OUM takes you into Morocco.”

“Elle en rêvait depuis longtemps et elle l’a fait : la chanteuse Oum campe le premier rôle dans le court-métrage Salam Ghourbal signé par la réalisatrice Lamia Alami. Au Festival international du film d’Abu Dhabi, Salam Ghourb a été récompensé du prix du meilleur court-métrage arabe. La chanteuse marocaine y joue le rôle de Fatima, une jeune femme issue d’un quartier défavorisé qui attend désespérément d’avoir des nouvelles de son mari, immigré en France depuis une année...“Lamia me connaissait à travers ma musique et savait que j'étais maman.Pour elle, je convenais parfaitement au rôle de Fatima”, explique Oum,qui a toujours été sensible à la thématique de l’immigration dans sa musique.Une expérience qui lui donne envie de “découvrir encore plus le monde du cinéma”. Oum, qui a récemment signé une chanson avec la star internationale camerounaise Manu Dibango, ne compte pas délaisser pour autant la musique : son deuxième album, intitulé”

“Africa Music Awards 2011: Oum en lice pour la meilleure chanson nord africaine. Oum, la chanteuse marocaine de soul, a été nominée pour «Whowa», un single teinté de jazz, de soul et de groove , une chanson écrite et composée par la chanteuse elle même sortie en début 2011 et qui annonce le prochain album «Sweerty» de l’artiste.”

“She is exotic, Soulful, mesmerizing and sing as a bird. A live Oum concert is one of Life's most pleasurable experience...”

"One of the highlights of attending Morocco’s Festival de Casablanca in July, 2011 was seeing the vocalist Oum perform live, as well as spending time with her during the festival. Part Erykah Badu, part mid-20th century jazz singer, part Moroccan poet, she creates a brilliant blend of modern R&B and soul with the folk heritage of her homeland. A fuller article featuring an interview is forthcoming; here are some photos that I captured during her live show."

“Quelques jours avant le Festival de Casa, où elle va se produire pour la 1ère fois toute seule devant son public casablancais ; ô combien fidèle et impatient de la voir. Oum nous accorde une pause thé pour nous révéler tout sur elle…Une interview colorée et optimiste, à son image ! Lhamdoulilah ! ”

“It was fitting to conclude my journey to Casablanca watching Oum present songs from her upcoming album, Sweerty, which includes an immigration-themed song with Brooklyn-based Ghana rapper Blitz the Ambassador that is currently blowing up Moroccan radio. Oum's self-produced debut, Lik'Oum, has garnered her major accolades as an Arabic visionary. You can hear her influences in her music, from Billie Holiday and Erykah Badu to Moroccan great Malouma Mint El Maidah (whose album, Nour, has spent much time in my iPod) and the late South African legend, Miriam Makeba. Even after being nearly assaulted for my press badge in the parking lot behind 50's stage, we were able to catch the last four songs of Oum's performance. The stark contrast between his and her crowd was instantly apparent. It was the difference between chewing a bundle of khat and indulging in the silky strains of strong Moroccan hashish.”

“Oum. En attendant l’album Après le sympathique single Whowa sorti en janvier dernier, la chanteuse Oum revient sur le devant de la scène avec le titre Harguin. Né d’une collaboration avec le rappeur guinéen Blitz the Ambassador, le morceau parle du drame de l’immigration clandestine qui touche les populations subsahariennes. Original et touchant, ce single a été travaillé entre Casablanca, Grenoble, New York et Paris. Harguin plaira sans aucun doute aux fans d’Oum de la première heure, mais réussira aussi à conquérir ceux qui ne sont pas encore entrés dans son univers. La chanteuse prouve encore une fois qu’elle est polyvalente et qu’elle n’a pas peur de s’aventurer dans de nouveaux univers musicaux. Un joli cadeau pour faire patienter le public, qui pourra découvrir Sweerty, son nouvel album, fin septembre. M.S.”

“Oum, la chanteuse marocaine, est de nouveau à l'œuvre. Après «Whowa», le titre qui a donné un avant-goût de son nouvel album «Sweety», dont la sortie est prévue en septembre prochain, la chanteuse à la voix soyeuse sort son deuxième titre«Harguin». Il s'agit là du fruit d'une collaboration avec l'artiste ghanéo-américain Blitz the Ambassador. Les deux musiciens ont choisi pour ce nouveau single un thème qui les touche dans leur quotidien et qui touche leurs peuples, on parle de l'émigration clandestine. C'est une problématique d'actualité, que ce soit en Afrique subsaharienne ou au Maroc. Les deux artistes engagés et sensibles aux problèmes qui touchent leurs sociétés respectives s'attaquent ici un véritable phénomène qui préoccupe le monde entier. Avec leur regard artistique, Oum et Blitz chantent la paix pour ces hommes et ces femmes qui se jettent à la mer à la recherche de l'espoir et d'un avenir meilleur. Et c'est cet espoir qui est traduit par les”

“Après le succès de «Whowa», titre inaugural de son deuxième album «Sweerty» (à paraître fin septembre 2011), Oum sort un nouvel opus intitulé «Harguin». Après le succès de «Whowa», titre inaugural de son deuxième album «Sweerty» (à paraître fin septembre 2011), Oum sort un nouvel opus intitulé «Harguin», fruit de la collaboration avec l’artiste ghanéo-américain Blitz the Ambassador où est convoquée une problématique d’actualité en Afrique et au Maroc particulièrement : l’immigration clandestine. Comme Oum, Blitz est un artiste engagé et sensible aux questions que soulève un tel phénomène. Avec «Harguine» Oum signe la continuité d’un travail méritant . Sa voix égrène et porte les mots qu’elle a soigneusement écrits. L’aboutissement du morceau s’est fait entre Casablanca, Grenoble, New York et Paris. Notons qu’ outre son concert du 16 juillet au Festival de Casablanca Place Rachidi, Oum sera en tournée durant le mois de novembr”

“Après l’album Likoum, sorti en mai 2009, Oum vient de lancer «Whowa», un single qui donne l’avant-goût de son prochain opus, «Sweerty » dont la sortie est prévue pour ce printemps. On est toujours dans la même veine, une musique métissée, mélange de sonorités jazzy, soul et pop, qui rencontre des paroles en darija servies par une voix sûre, suave. «Whowa», c’est la simplicité de deux accords de piano qui font le couplet et où se déploie la fluidité du groove et même du flow sensuel d’une Oum inspirée. Une belle ballade, une montée tout en chœur aux rythmes et mélodies limite acide jazz prend le relais en guise de refrain.”

“Il suffit d’écouter la voix de Oum pour prendre conscience de son talent. Désormais, la jolie chanteuse ne se contente plus de poser textes et mélodies sur ses morceaux : elle les compose elle-même, entourée d'un quartet de choc. Son tout nouveau single, Whowa, donne le ton : avant-goût de son deuxième opus (qui sera prêt fin mars), Whowa détonne. Un son épuré, presque aérien, laissant de côté samples, violons et autres chœurs galvaudés. Résultat : un joli moment de magie, rehaussé par un texte “poético-populaire”, dixit la chanteuse, qui parle de “femmage” au lieu d'hommage : “Whowa est un voyage sensoriel. Un témoignage de femme, le mien, celui de toute une génération de femmes, presque érotique”, explique Oum. “Je m'exprime au nom de toutes ces femmes, je parle de nos plaisirs, nos envies de bonheur, nos frustrations”. Le tout de manière simple et accessible...”

“Celui dont l’amour vous emmène à des ailleurs merveilleux, comme là, où le soleil se lève plus d’une fois. « Whowa ». OUM sort un nouveau single intitulé “Whowa” (lui), le 20 décembre 2010. Ecrit et composé par la chanteuse elle même, Ce premier titre donne le ton d’un album haut en couleurs, qui s’annonce déjà comme un voyage sensoriel où le verbe invite l’instrument dans une nature jalonnée de jazz, de soul et de groove. La sortie de l’album est prévue au printemps 2011. «Whowa», c’est plusieurs états d’OUM, L’un exprime la genèse d’une maturité professionnelle de l’artiste qui, entourée d’un quatuor de brillants musiciens, conçoit une musique de plus en plus acoustique et minimale, capable de toucher plus d’un public. Le second, c’est son statut de porte-voix, d’une féminitude revendiquant la liberté d’expression, et l’émancipation.”

Globus média - Lof Music - Communiqué de presse - Lof Music

“... Su estilo, que viaja desde la música tradicional al jazz, pasando por el blues o el funky ... con creces gracias a la calidez de su voz, la calidad de los temas y el acompañamiento de una excelente banda ...”

“Intervista a Oum. Oum è un’affascinante cantante marocchina. Nata a Casablanca, passa la sua infanzia a Marrakesh, dove già in tenera età impara a cantare una grande varietà di generi musicali (soul, pop, jazz).”

“Oum, star marocchina grazie al jazz italiano conquista le classifiche...”

“Mademoiselle chante la soul... Oum, l’une des plus belles voix marocaines du moment, vient enfin de sortir son premier album, intitulé Lik’Oum. Portrait d’une artiste éclectique.”

“Les 30 marrakchis qui comptent...”

“RADIO2M : Coup de coeur : Oum ou la grandeur d’âme distille l’incantation !”