x

LA BESTIOLE / Press

“« Ce drôle d’insecte à deux têtes - Olivier à la guitare et Delphine à la batterie et à la voix - oscille entre un rock mordant, où pointe l’influence de Noir Désir et des Rita Mitsouko, et des compositions plus posées. Ce groupe a une sacrée allure et énormément d’autorité.. » L'Humanité ”

l'Humanité

“« Ce duo formé fin 2005 déploie un rock sombre et impeccable, composé à quatre mains. Il y a du volcanique dans leurs guitares affûtées, leurs riffs lunaires et leurs textes rageurs. » Longueur d'ondes”

Longueur d'ondes

“La bestiole défraie la chronique (jeu de mots), et n’est pas de celles que l’on écrase d’un coup de journal, mais de celles qui se retrouvent en page spectacle. La bestiole, celle dont je vous parle, est un duo formé de Delphine LABEY et Olivier AZZANO. A l’instar des white stripes, Delphine est derrière sa batterie, et nous enchante de sa voix suave et profonde, bluesy. Olivier, de son côté, nous ensorcelle de sa guitare, maîtrisant parfaitement son sujet, et pour les enregistrements studio, s’accompagne à la basse. Alors oui, j’aime, et ça se sent. Mais je n’aime pas la bestiole parce que j’en parle, j’aime parce que c’est fin, et fort à la fois. Musicalement, on retrouve des inspirations de la vague rock’n'roll anglaise des années 60/70, du rock français des années 80, mais aussi des grands crooners français, voire des débuts (les vrais) du punk. Bref, ce duo compose un rock empreint de sensualité, d’émotions et, il faut l’avouer, un brin l”