x

Louis Lingg and the Bombs / Press

“'Alphabet of a Revolution' has nineteen song to covert you, encourage or entertain into riot-pop and anarchist punk though proudly Paris-born tries to Sex Pistol it as well, turning also to the legacy of the trend of being DIY. It's all good and fun with some songs which also try to get at street rap-py feel like 'Old School Boom Boom', one of the more interesting as well. Lyrically they seem to need to educate the ignorant masses so if you're a veteran of punk and anarchists or simply aware of what’s going on around you in the world you may feel bit patronised by that side. Conclusion: Forget the preaching and engage with its fun aspect, that'll be enough for a few spins but no more than that. Rating: 6.5 / 10”

“What do you get when cross the B-52s, SERVOTRON, and the STAR FUCKING HIPSTERS with the North Eastern Federation of Anarcho-Communists and Emma Goldman's finest work on theatre... yup, you guessed it, LOUIS LINGG AND THE BOMBS. Louis Lingg, of course, was one of the Haymarket martyrs. Highly charged political punk cabaret rock opera with keyboards too! I have to say the wife hates it. I like it. Faultless lyrics and plenty of attitude. (RK) Note: Ray Lujan's top ten pick of the month!”

“Serrés comme des sardines sur scène (ils sont six) ils nous ont fait une belle déclaration d’intention d’une force équivalente à celle d’un ouragan. Impossible de maintenir immobile le moindre centimètre de son corps au rythme de leurs chansons. Josh, chargé du chant principal et de la guitare, fit resurgir la ferveur de la lutte politique à la pointe d’une baïonnette aiguisée et prête à tout changer de A à Z. C’est punk, c’est rock, nuancé du son électronique du synthé de Clem et de la voix aigüe de Julie Hate qui triplent la force du message du groupe. Arno, à la deuxième guitare, Axel à la basse et le nouveau membre Greg à la batterie complètent le tout. De la musique intelligente pour des esprits ouverts au changement. Le must disponible sur Bandcamp.”

“LOUIS LINGG AND THE BOMBS s’est formé en 2006 à Paris. La musique du groupe se définit le mieux par le terme de punk, mais pas question de s’en arrêter là. Le groupe ne ressort pas les clichés du style, bien au contraire. LOUIS LINGG AND THE BOMBS repousse les limites du genre en y incorporant tout un tas d’influences allant de la musique electro aux comptines pour enfants. Mais vous y retrouverez tout de même certains éléments qui vous feront à de grands noms de la scène punk, comme les SEX PISTOLS par exemple. Et autant vous dire que le groupe a déjà une discographie bien remplie avec des EP, des vinyles et tout un tas de choses que vous pourrez vous procurez ou simplement écouter légalement sur les plateformes de téléchargement telles que JAMENDO. On est punk ou on ne l’est pas. La première chose qui saute aux oreilles à la première écoute d’ « Alphabet Of a Revolution », c’est le fourmillement d’idées, d’ambiances et d’énergies diverses q”

“Avec « Alphabet Of A Revolution », les Parisiens continuent donc d’explorer une voie plus exotique du punk rock avec un habillage fait de sons électroniques ou venant du synthétiseur de la petite Clem. En quoi est-ce si exotique ? Le concept n’est pas nouveau, de Metal Urbain à plus récemment Euroshima, on a déjà vu passer les formations utilisant ce genre d’artifices. Sauf qu’ici leur utilisation ne vient pas borner et enfermer la musique dans un style mais plutôt l’ouvrir. Vers quoi ? C’est là toute l’intelligence de Josh et ses amis qui nous renvoient ainsi, à toute petite touche, vers une culture musicale alternative mais très « populaire ». Chacun pourra fouiller dans ce qu’il connaît de l’industrie du disque, personnellement à l’écoute des morceaux de « Alphabet Of A Revolution » j’ai en image les B’52, Chumbawamba, Prodigy, les Beastie Boys ou encore la techno-dance des années 90. Là où c’est encore plus fort, c’est de nous conne”

“L’imagerie et les textes puisent donc clairement leur inspiration dans un Anarchisme combatif qui se positionne aux antipodes des idées d’un Gustav Landauer. Au niveau musique, le groupe nous propose un véritable melting-pot incorporant des influences aussi diverses que les Sigue Sigue Sputnik, Les Sheriff, The Cramps et Dubmood. La coexistence de riffs de guitares foncièrement Rock ou Punk avec des sons électroniques faisant fréquemment référence à l’univers sonore des jeux vidéo, renvoie un peu à la scène Chiptune, un style illustré par un "Old Skool Boom Boom" qui mixe riffs de guitare à la "Black Betty" et gimmicks directement inspirés des jeux vidéo des années 80 ; ou plus encore par un "Punk Storm Mario" dont le nom définit assez bien l’univers musical de Louis Lingg And The Bombs. Portés par une énergie et une fougue qui transpirent tout au long de ce disque, les titres défilent en parvenant à agréger avec bonheur des ambiances musicales provenant”

“Nul n'est prophète en son pays. Voilà la première idée qui vient à l'esprit lorsque l'on jette un œil à la biographie de Louis Lingg And The Bombs. Surtout (re)connus outre-Manche, outre-Rhin et outre-Atlantique (où le vrai Louis Lingg, anarchiste du XIXè siècle de son état, se suicida pour échapper au couloir de la mort), les Parisiens ont pour l'heure dans leur besace deux EPs et deux albums dont ce ''Alphabet Of A Revolution" sorti dans l'hexagone chez 30HD Records (Arteries Shaking, Topsy Turvy's). Et là se pose THE question à l'écoute de cet enregistrement… comment avec 26 lettres différentes je vais bien pouvoir décrire le délire sonore des Louis Lingg's ? Non parce que franchement là, c'est la déroute des mots. Ils se disent pop à tendance anarcho punk 100% DIY, ils n'ont pas tort mais c'est bien plus en définitive. Louis Lingg And The Bombs livre avec ''Alphabet Of A Revolution'' une expérience sonore tout simplement… et toutes les lettres de notre a”

“Ce soir,les titres sont accélérés,et les changements de rythmes sont ici aussi légion, on alterne du punk "de base" à des titres plus dansants, et en permanence rejaillit la sensation que les musiciens sont heureux d'être sur scène. ... la propension de Josh à discourir entre les morceaux, empêchent toute possibilité de rester dans un format bien cadré et rigide, ce à quoi personne ne s'attend d'ailleurs : les spectateurs, conquis d'avance, attendent avec envie les interprétations de burn it down ou anarchist, et que dire de chomsky changed my life ! On a même droit à un genre de hip-hop punk, avec un phrasé haché qui finalement s'ingurgite sans déplaisir, l'apocalypse ne cessant qu'au riff ultime du concert, qui aura permis à certains de faire la découverte de la soirée, pendant que les autres auront été confortés dans leur certitude:on peut faire du punk de manière fun,sans se prendre la tête, et avec un talent indéniable, tout en persistant à jouer dans l”

“Smart snotty garage-y punk from France. There is a wild and all encompassing party contained on this CD-R, all you have to do is press play. From JAY REATARD to SHAM 69 to EPOXIES, catchy punks from all corners of the earth seem to have converged in central europe and doused themselves in anarchist theory before making the dance mania punk disc you've been dreaming of.”

“With a long name and 27 rockin tracks, Louis Lingg and the Bombs certainly makes their statement heard. Louis Lingg and the Bombs is a French punk rock band that will make The Sex Pistols and other 70s style punk rockers beam proud. The album is a fun way to spend a great Saturday evening, partying with friends. Listening to the band definitely brings a whole barrage of power punk pop energy down your ears. Almost all of their tracks contain powerful, catchy hooks topped off with witty even funny lyrics. With every track, the energy from the group's performance is hard to miss. With constant computer crashes, buggy/pirated equipment and no budget for recording, it's hard to believe that they managed to pull off such a string of raw awesome tracks. It is definitely a true gem for punk rock fans, that is, 70s style, true punk rock.”

“How curious. What the hell made Mariam and Layla think of me for reviewing when they heard this? Was it how childish, silly and nervous this, erm, music sounds? The confusing and utterly jarring grunge into techno breakdowns? The poorly sang French and Japanese vocals? The sample of a horse neighing? My brain already feels like it's going to explode, covering every exposed inch of white wall here at MRR headquarters with still twitching grey matter, before I even see this monstrosity is 8 tracks long. The last track on side A is an irritating mix of intros to well known songs that all end right before you want to start singing along with them. The last track on side B is a nursery rhyme sang in French. Make. This. Stop. Straight away.”

“On tien le tube de l'automne: "Degage Gendarme" de Louis Lingg and the Bombs. "Qu'est-ce que tu dis quand tu vois un CRS? Degage!" Hé hé, ca le ferait pas mal dans les manifs... Entre les MOORAT FINGERS et METAL URBAIN, virulent, loufoque et explosif, et pour cause... Avec ce 8 titres (!) nommé Anarchist 'til Death, ces parisiens m'ont tout de suite paru sympathetique. Ils aiment les bruitages azimutés, le garage cinglé, les choeurs debiles, mixent hardcore, appels à la revolution et break groove, ajoutent un chouai d'electro, entretiennent le mystere avec un chanteur à l'accent indefinisable (encore un dangereux terroriste étranger), rendant hommage a Chomsky et concluent par un petit extrait du "Temps de Cerise". Qu'est-ce que tu dis quand tu vois Sarkozy? DEGAGE!”

“Boo yaa! This is what I'm talking about! Louis Lingg and the Bombs play political lefty punk music that makes this old fat punker dance around the room. Some pop-punk, some garage and some seventies influences make this one fun slab of 7" vinyl. If I had to draw a comparison, it would be with Swedish band Randy during their "Human Atom Bombs" phase, which also happens to be one of my favourite records of the past decade. Fuck, this is great! The only thing that stops it from being a perfect EP is that all the songs appear on their new CD too. But that baby ain't on vinyl.”

“Louis Lingg & The Bombs : Conspiracy CD (Ultrasonar Records) Anarchist punk/new wave from Paris that's both political and very exciting if you're into bands like Revillos and X-Ray Spex. The songs are in English and French and possess an impressive knack for combining aggressiveness and catchiness. I'm not familar with Louis Lingg and the 6 other anarchists who was (wrongfully) accused of bombing Chicago's Haymarket in 1886 where 8 cops were killed, but now I am thanks to this French combo. Political hc/punk bands can be a pain in the ass, but not these guys, in fact, Louis Lingg & The Bombs got a pretty original sound of their own. If you dig: Revillos, Buzzcocks, X-Ray Spex Jens”

“Tate Britain art show Ruth Ewan exhibition Archives, accordions and protest songs The performance was part of Squeezebox Jukebox (2009), British artist Ruth Ewan’s contribution to the recent Tate Triennial, ‘Altermodern’. Each day during the exhibition a small selection of songs were performed, chosen from the ongoing archive the artist has compiled since 2003. A Jukebox of People Trying to Change the World is her collection of compositions that loosely fall under the banner of ‘protest songs’: these include Hebrew folk songs, tunes by Robert Burns, Leadbelly, and Joan Baez; Crass’ ‘Bloody Revolutions’ (1980) and Louis Lingg and the Bombs’ ‘Madonna is a Corporate Whore’ (2008). Ewan’s recent solo show at London gallery Ancient & Modern presented visitors with a classic wall-mounted jukebox; you could choose to hear songs from categories including ‘Ecology,’ ‘Military’ and ‘Central America’. Chris Fite-Wassilak ”

“LOUIS LINGG AND THE BOMBS – Chomsky Changed My Life (self release) – The comic book-flavoured Anarchist punk outfit from France have an album of material out, or on the way out or just out, a CDr or who knows really. We know they’re a very fine band, loaded with rather explosive song outbursts, alive with fizz and fuzz and riot girl/boy undertones and go explore, one of the finest underground DIY bands out there...”

“C'est tout simplement génial. A tel point que je ne suis même pas remontée chercher une bière quand mon verre s'est trouvé vide. Louise Lingg and the bombs, c'est comme un souvenir de printemps en hiver (mode lyrique : [on]) : du punk bien fait, pas trop bourrin, varié, et qui trotte dans la tête et te secoue les tripes. Avec un chanteur comme on en fait plus : qui sue, qui bouge et qui donne vraiment quelque chose de lui. Et qui, même en "civil", est absolument à fond. Pour Josh, tout est "great", voire "fucking great". Parceque "tu understand, la music c'est quelque chose de waoh, tu see ?".”

“Qui a osé dire que le punk rock était mort? en tout cas, là il est réssuscité !!à découvrir d’urgence.”

“Si la Mano Negra n'était pas coupée elle remuerait comme Louis Lingg.”

“c'est un punk rock puissant et tres bien joué à l'américaine”

“ça ressemble à des choses comme les Dickies, voix haut perchée et fun à tous les étages”

“musique punk énergique, fraiche et aux doux relants de pop. c'est une belle démonstration de savoir faire. Classe”

“groupe original et plein d’énergie. Il allume la mèche et la bombe explose en pleine face.”

“A mix of ultra-political anarchic punk rock and fizzing children’s nursery rhyme riot-pop. Album of the Week.”

Feedback