x

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

GUT-SCRAPERS / Press

“Gut-Scrapers nous propose du rock plus sudiste que métal, à mi-chemin entre «AIRBOURNE» et le rock sudiste de «LYNYRD SKYNYRD». Ouai un bon vieux Rock, bien route 66 trop cool ! Je m’en vais de ce pas troquer mes vieilles New Rock de pogos pour ma paire de santiags et mon chapeau !! Nous voici donc au pays du bon vieux Hard des familles, ahhh racines quand tu nous tiens !! À noter, une pochette qui est loin d’être négligeable, pas plus que négligée d’ailleurs et qui a été réalisé par l’auteur de bandes dessi- nées «Claude Pelet». Le rendu est magnifique !! L’album débute par «Cheers Motherfuckers», voix rocailleuse genre «MOTHOREAD», mais avant que "Lemmy" ne fume 3 paquets par jour… juste ce qui faut … riffs puissants… Rock’N’Roll …paroles qui ne font pas dans la dentelle, voici de la musique pour les mecs, les vrais, les virils, ceux qui en ont !! Puis suit le morceau «Gimme Your Soul» dont la rythmique se fait plus lourde, plus ronfl”

“Geradeaus, ohne Schnörkel, aber mit vielen Ecken und Kanten. So würde ich die GUT SCRAPERS in einem Satz beschreiben. Die fünf Hardrocker aus Nimes/Frankreich spielen weder besonders anspruchsvolle, noch übermäßig kreative Songs. Das war alles schon mal da. Jedoch schaffen sie es, die zehn Nummern auf „Gimme Your Soul“ derartig rotzig und motiviert runter zu knüppeln, das ich beim Hören des Albums sofort Lust auf einen Gig der Jungs bekomme. Ich bin mal davon überzeugt, das es sich hier um die ultimativen Bühnentiere handelt und cool finde ich die Platte allemal. Bestens geeignet für die Beschallung diverser Partys und für längere Autofahrten kann man hier durchaus eine Kaufempfehlung aussprechen.”

“Gut-Scrapers signe avec "Gimme Your Soul" un opus typique de hard rock. L'énergie qui se dégage des compositions n'est pas sans rappeler la frénésie instantanée provoquée par de grands groupes du genre tel ACDC. L'effet est en effet immédiat et sans appel. Un fond sous-jacent de blues aromatisé de sonorités heavy, la recette parfaite pour donner la pêche. Les dix titres sont variés et nous protègent d'une lassitude souvent trop récurrente dans ce genre d'opus. Les solos de guitare sont très présents mais intelligemment répartis et pensés, n'empiétant ni sur la voix ni sur les instrus. "Gimme Your Soul" ne perd à aucun moment de sa vigueur et allie à ses sonorités électriques un visuel tout aussi efficace. Mais le groupe se dote également d'une profondeur lyrique fortement appréciable pour rajouter du sens à leurs mélodies explosives. Les paroles (prenons l'exemple de "Be On The Ball" ou de "Take Me Away") méritent que l'on prenne le temps de se pencher dessu”

“Bonjour, c’est la première interview de votre groupe pour le webzine. Merci de vous présenter et de me raconter l’histoire de votre groupe. William (guitare) :Salut. C’est Pierre "le Boss" (batterie) qui est à l’origine de la création du groupe en 2008. Il jouait déjà avec Flo, le bassiste, il y a une quinzaine d’années. Pierre s’était un peu éloigné du rock pur et voulait retrouver cette énergie galvanisante afin "d’envoyer le bois" à l’occasion de concerts. Pour ce faire, il a fait appel à Flo et Fred (guitare). Ce dernier a contacté Thierry (chant). L’idée était de faire rapidement du live comme si c’était vital. Après quelques tâtonnements le choix de faire un cover band de Social Distortion a été pris. Les morceaux de Social Distortion quoiqu’excellents, ne sont pas très compliqués et la tessiture vocale de Thierry collait assez bien à celle de Mike Ness. C’était plus simple de monter un répertoire de covers plutôt que de com”

“Continuons à faire le bilan de 2013 avec maintenant Gut-Scrapers et la publication de « Gimme Your Soul ». Les groupes de Brennus Music n’auront décidément pas chaumé cette année. Un entretient avec William le guitariste réalisé par mail. - Quel a été pour votre groupe l’événement majeur de cette année? Incontestablement nos deux signatures, la première chez Pure Steel Record (label allemand) pour l’édition et Brennus pour la distribution !! - Votre meilleur concert et pourquoi? Cette année nous nous sommes concentrés sur la sortie de l’album et la promo, nous avons moins tourné, nous n’avons fait qu’une grosse dizaine de concerts mais notre meilleur souvenir, je pense, restera la première édition du STONEFEST à Ales dans le Gard, très bonne organisation, super son, un public qui ne nous était pas acquis est qui a su démontrer que le Hard-Rock n’est pas mort !! - L’album de l’année selon vous ce serait? Je vais parler pour moi (William, ”

“Les Gut Scrapers littéralement les « gratteurs de boyaux » (ou joueurs de crin crin pour les plus érudits) se forment en 2008. Jouant à ses débuts des reprises de Social Distorsion, ce groupe du sud de la France s’étend ensuite au " Hard’n’Roll " comme ils aiment à le définir avec ce premier album "Gimme Your Soul". Avec des musiciens cumulant pour la plupart 20 ans d’expérience de la musique, pas question de faire n’importe quoi. Pourtant à les entendre ils feraient tout pour jouer sur scène. Entretien avec William (guitare)...”

“La belle petite surprise du jour nous vient de Nîmes… Enfin, le groupe est un petit peu éparpillé partout et existe depuis 2008, nous a sorti deux demos avant de se lancer dans le grand bain avec ce premier album qui fleure bon le southern rock mâtiné de bon vieux hard rock avec un soupçon de blues dans le lot. Alors les adorateurs des sonorités modernes, les grands fans sectaires des derniers blasts à la mode qui ne jurent que par les growls et autres tabassage en règle, il n’y aura que deux alternatives : ou alors vous vous montrez un tantinet curieux et tolérants et vous vous collez une grande lampée de cet album entre les cages à miel, ou alors vous passez à la chronique suivante. Là, on parle de rock, des fondamentaux, de celui cher à AC/DC, Motörhead, Tesla, voire ZZTop et Molly Hatchett. Leur musique pourrait facilement être la BO d’un road movie ayant pour lieux la route 66 dont les principaux acteurs seraient Jack Daniels et Harley Davidson...”

“Ce Gimme Your Soul nous vient de Nimes ! Les GUT-SCRAPERS s’articulent autour de Pierre Mercier (batterie) qui a réuni autour de lui en 2008, Fred Fages et William Cortier (guitares), Florent Cacheleux à la basse ainsi que Thierry Pitarch  au chant. Cheers Motherfuckers ouvre la galette sans faire dans la dentelle, comme pouvait le laisser supposer le titre, un bon hard rock graisseux au croisement entre racines australiennes style Rose Tattoo imprégné de touches sudistes et bluesy, bref les bonnes vieilles roots bien loin des tendances metal core du moment ! Le titre éponyme, Gimme Your Soul est un des plus percutants avec son riff hypnotique et un refrain accrocheur, entonné par Thierry avec une voix erraillée à souhait, bien adaptée au style. A noter sur Angry un véritable festval de guitares avec 2 invités et non des moindres, Manu Livertout sur le premier solo et Christophe Godin sur le deuxième, ça joue ! Burden nous vaut une belle intervention de Florent Cach”

“C’est avec un immense plaisir que nous avons écouté l’album des Gut Scrapers, Intitulé : Gimme Your Soul. Voici donc un disque qui contient tout ce que l’on aime, quand on aime le bon Glam et autres riffs de grattes efficaces, …Le premier titre reste dans ma tête (si ce titre ne me quitte pas c’est qu’il a touché mon âme)… Il y a des bonnes grosses guitares bien granuleuses et le chanteur n’est pas en reste ! Nous avons eu la chance de les croiser à Paris la semaine dernière pour leur tournée promotionnelle (voir l’interview du bassiste, Florent, dans tvrocklive.com). Cet album s’écoute facilement en boucle avec plaisir et nous fait traverser l’atlantique (direction La Californie) sans prendre l’avion. Il nous replonge dans la grande époque du Hard Rock ’n’ Roll… Les musiciens sont d’une grande fluidité et font preuve d’une bonne dextérité. Pour ceux qui habitent dans le Sud vous aurez la chance de les voir pour quelques dates…”

“Découvrons la formation nîmoise, Gut Scrapers. Encore un groupe évoluant dans le milieu post..., death metal, me direz vous ? Que nenni, nos cinq compères sont restés arrêtés sur la célèbre route 66 aux guidons de leur Harley ou aux volants de leur Hot Rod. Vous l'avez bien compris, amis du hard traditionnel dans la lignée des frères Young, amateurs de riffs bluesy et southern rock, ce disque saura retenir votre attention. Pour les fans d'autres ambiances, ne vous égarez pas. Ces gars là sont français, en ont suffisamment dans les manches (de guitares) pour que nos oreilles écoutent les 10 titres qu'ils nous ont concocté. Avant de parcourir l'album, une légère présentation s'impose. Forts d'une expérience de 20 ans dans le milieu musical, les membres de Gut Scrapers n'en sont pas à leurs premiers pas, le groupe qui a vu le jour en 2008 est composé de Pierre Mercier (batterie), Thierry Pitarch (chant), Fred Fages (guitare), William Cortier (guitare) et Florent Cach”

“Vous avez sans doute tous déjà vu un film d’action Américain où le héros, satisfait d’avoir pu échapper à la mort avant de tuer 70 mafieux à l’aide d’un tournevis, roule cheveux au vent, lunette de soleil sur le nez sur une route de los Angeles avec un coucher de soleil ? Et bien, on aurait pu prendre Gut-Scrapers (traduisez littéralement par "grattoir de boyaux") pour la musique de fond de ce film. Les Nimois arrivent cette année avec leur première galette et on se demande bien ce que cela peut donner… si on se remet en mémoire leur première partie de Crucified Barbara en 2012, on peut être optimiste. L’album commence bien avec "Cheers Motherfuckers", qui nous distille une sorte de stoner-heavy assez remuant…une musique de "cowboys" bien virils qui sortent du saloon ivre mort. Une bonne entrée en lise donc, d’autant plus que le chanteur s’inspire clairement de notre cher Lemmy (chanteur de Motörhead, pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance de fa”

“After a couple of demoes, Franch quintet Gut-Scrapers are here with their debut album, and in many ways it is like a blast of fresh air through the scene. Musically these guys have been listening to classics such as The Faces, Mötley Crüe, Mott The Hoople and mixed it up with AC/DC and a huge dose of attitude. They start with “Cheers Motherfuckers” and from then it is a righteous party as they swagger through 40+ minutes of music that is designed to be played live. I would love to see these guys in concert, as I can imagine that it would be a riot as this is metal for the masses, boogie for the boys, all about having a blast and taking no prisoners. No, it’s nothing new, and it certainly isn’t anything fancy, but it feels honest. That honesty pervades everything they are doing and it wouldn’t surprise me to discover that this was recorded live in the studio with no overdubs as it just has that feel about it...”

“Gut Scrapers, a band that hails from Nimes, France. This five membered band delivers an energetic Rock'n roll that can best be compared to other bands such as: Ac/Dc, Aerosmith as well as artists such as Slash. These French rockers who are at it for some time do love to keep a low profile as the have a very limited English biography, but a very long French one. Anyway, the band knows how to make good solid rock, but in my opinion don’t know how to spice things up and keep it interesting. Witch made it rather difficult to listen to the entire record. But fair is fair, it has various riffs on it that do sound pretty awesome, so maybe a next record will be promising.”

“Il faut d’abord que je vous touche un mot de GUT-SCRAPERS qui rime avec Nîmes et avec Pierre Mercier (batterie) pour pierre angulaire, qui concrétisa cette synergie musicale en 2008, entre lui Fred (guitare), Florent à la basse ainsi que Thierry au chant. Une deuxième guitare, avec William, s’imposa vite pour nous asséner de riffs comme autant de scuds sur un champ de bataille, ou de canettes dans une concentration de bikers. GUT-SCRAPERS a pu s’attirer les lumières des projecteurs en assurant la première partie des FATALS PICARDS, de CRUCIFIED BARBARA. Sur le Net, si certaines chroniques de l’album Gimme Your Soul trouvent au groupe des influences du côté du rock sudiste à la LYNYRD SKYNYRD, je constate sur la première écoute la vitalité des groupes made in Australia, au rock dépouillé mais bigrement efficace à l’image des KORITNI, AIBOURNE, et pourquoi pas ROSE TATOO pour les vétérans. GUT-SRAPERS, quelle énergie! Quel ressort ! A croire que chacun porte”

“Αν υπάρχει κάτι για το οποίο η Γαλλία δεν φημίζεται, αυτό τότε θα μπορούσε να είναι οι μπάντες στον χώρο της σκληρής μουσικής. Όσο και αν προσπαθήσει κανείς, δύσκολα θα θυμηθεί κάποιες, πλην ελάχιστων εξαιρέσεων, που να έχουν γράψει ιστορία στον συγκεκριμένο μουσικό χώρο. Οι GUT SCRAPERS είναι μια φιλόδοξη μπάντα από τη Νιμ οι οποίοι με αγγλικό στίχο (!) προσπαθούν να αλλάξουν τα δεδομένα με το ‘Gimme your soul’, τη πρώτη τους δισκογραφική δουλειά. Αν θα ήθελα να χαρακτηρίσω απλά την μουσική των GUT-SCRAPERS θα έλεγα ότι είναι ‘βρώμικα 80s’. Φωνητικά που παραπέμπο”

“Per essere una band nata nel 2008, Gut-Scrapers è un bell’esempio di amalgama tra musicisti. Un hard rock equilibrato, pulito, ben assestato, molto “power”. Un songwriting maturo che offre melodie piacevoli. Reminiscenze degli Aerosmith e di quell’hard rock derivato dalla lezione dei Led Zeppelin, il tutto sicuramente proposto attraverso un sound personale. I Francesi suonano come degli americani, le chitarre infatti sono allegramente epiche, pompano quell’oggettiva radice bluesy (vedi “Be On The Ball”, “You Suck” ed altre) la quale spunta fuori anche attraverso un sottile connubio con il country e cose southern (vedi “Burden”). Lo scenario è quello, non c’è niente di diverso e la Pure Steel ne è rimasta affascinata, prendendo sotto la sua attenzione e distribuzione questo lavoro uscito già nel dicembre dello scorso anno.”

“Gut-Scrapers es un quinteto francés formado por Thierry Pitarch en voz, William Cortier y Fred Fages en guitarras, Florent Cacheleux en bajo, y Pierre Mercier en bateria, quienes editan aquí su disco debut de forma independiente, y a juzgar por la presentación y sonido no tiene nada que envidiarle a un trabajo editado bajo un sello. Si bien a priori el nombre del grupo y el arte de tapa no nos da muchas pistas de hacia donde va la banda, los caminos de Gut-Scrapers van hacia el hard rock hecho y derecho. Los sólidos riffs, influenciados por Social Distortion, L.A. Guns y sus paisanos de Vulcain, recorren lo mas old-school del estilo, evidenciado en los casi 44 minutos que duran los 10 temas. Las letras están cantadas en inglés. La voz de Pitarch es aspera y potente, con un estilo aguardentoso similar al de Lemmy Kilmister, aunque con una peligrosa escasez de matices vocales y un acento demasiado cerrado que puede llegar a ser un tanto desagradable al oído...”

“Mais uma banda que batalhou e batalhou até ver o seu esforço recompensado ao encontrar uma editora que apostasse nela. Os franceses Gut Scrappers ouviram muito AC-DC, Aerosmith e do glam rock mais cru de Los Angeles e o resultado é este "Gimme Your Soul", lançado em edição de autor em 2012 e reeditado este ano pela Pure Steel Publishing. Apesar das músicas cumprirem os requisitos mínimos, com boas guitarras, solos inspirados, o problema recai na voz e nas letras. A abertura do álbum fica a cargo de "Cheers Motherfuckers", refrão que é repetido até à exaustão com um inglês cheio de sotaque que NÃO é uma vantagem. É a voz que faz com que todas as músicas pareçam a mesma, pelo menos enquanto o vocalista Thierry Pitarch abre a boca. Há faixas em que mesmo quando isso acontece, somos capazes de ouvir hard rock de qualidade, como na faixa "Angry", que tem uma espantosa parte instrumental, com um grande solo. O que faz lembrar algo...”

“It’s hard not to approach a band named as this lot are without some sort of preconception. But the overall feel is perhaps a bit of a surprise. Whilst the production is a little weak the riffs are quite cool. Sadly sound issues see the vocals subsumed by the music - it’s in the style Motorhead have used for years but this vocal is no Lemmy. I have to say song titles like “Cheers Motherfuckers" do little to cheer me and make the band feel like a bit of an in joke. It’s just a tad lazy, just like the sound. No matter the number of groovy riffs you can’t really save average songs. This is probably a fun live band in the right sort of low quality venue with beer flowing freely on the floor but as an album to listen to it doesn’t stack, falling short in most departments. Only the guitars get me going. I’ve tried to find a song to really pin some thoughts to but this is a bit of a repetitive procession of mediocrity, strengthened by the guitars but it’s too little to save”

“It's always good to see the hard work of self-relying bands pay off. Gut Scrapers, who hail from Nimes, France, have the good fortune to have signed up with Pure Steel Promotions in a bid to push this album beyond it's native shores. That looks to be a win-win for both parties involved. Formed in 2008, with 2 demos preceding this full-length debut album, this 5-piece act was initially dawn together over a shared love of bands like AC/DC and Aerosmith as well as artists such as Slash...”

“Albumbeschreibung 2008 wurden die französischen GUT SCRAPERS gegründet. Die 5 Jungs aus Nimes brachte der Wunsch gemeinsam auf der Bühne zu stehen und zu rocken, was das Zeug hält, zusammen. Nachdem bereits 2 Demos erschienen sind, hat die Band am 20.12.2012 ihr Debutalbum „Gimme Your Soul“ veröffentlicht. Zusammen mit den stilistischen Einflüssen wie AEROSMITH, SLASH oder auch AC/DC kocht die Band in den 10 powervollen Songs einen giftigen hard rock´n rolligen Cocktail, der auch live seinen Reiz entfalten dürfte...”

“2008 wurden die französischen GUT SCRAPERS gegründet. Die 5 Jungs aus Nimes brachte der Wunsch gemeinsam auf der Bühne zu stehen und zu rocken, was das Zeug hält, zusammen...”

“Diese Combo aus Frankreich ist seit 2008 aktiv und legt nun ein gut durchgehangenes Debüt vor, dessen Stärken schnell genannt sind, denn die Blues/Southern Rock-Riffs überzeugen auf ganzer Linie. Etwas schwächer hingegen sind die Vocals ausgefallen, da hört man eben, dass hier keine Engländer, Aussies oder Amerikaner am Werk sind. Aber Schwamm drüber, die Arrangements sind derart überzeugend, dass die Songs schon in Ordnung gehen. Gerade die instrumentale Seite lässt aufhorchen. "Be on the ball" orientiert sich an den STONES, "Take them off" ist eine coole Rhythm and Blues Nummer, aber auch hier klingt der Gesang etwas träge, vielleicht kann die Band live mehr, aber aus der Konserve überzeugen die Vocals nicht wirklich. Klar, klingt halt etwas verlebt, was auch seinen Charme hat, aber mehr Druck wäre besser gewesen. Andererseits ist das Songwriting gelungen, in Summe aber hätte "Got no life" noch etwas mehr Rotzigkeit vertragen...”

“Hard rock old school con qualche influenza southern e un pizzico di sleaze, questa in sintesi la proposta dei francesi Gut-Scrapers, che in poco più di 40 minuti mischiamo AC/DC, Guns N' Roses, ZZ Top, Allman Brothers e Lynyrd Skynyrd con risultati alterni. Se musicalmente la band offre qualche buono spunto pur senza inventare nulla, a livello di songwriting emergono tutti i limiti del quintetto transalpino, specialmente analizzando la pochezza dei testi. “Cheers Motherfuckers” è il titolo del primo brano, e già non si parte nel migliore dei modi, ma sentire passaggi come “Give you thumbs up, give you thumbs down, all I wannna give you is that rock n' roll sound” o “You suck and I bloody rock, one day you can suck my dick” e poi guardare la foto del booklet rendendosi conto che questi ragazzotti avranno almeno 40 anni per uno e stanno cantando cose che, se proprio, ti aspetteresti di ascoltare da una band di 18enni alla prima esperienza, non è di certo un bel biglietto”

“LE HARD ROCK SAUCE PACA Le quintette nîmois Gut-Scrapers vient de mettre en boîte son premier album studio, intitulé "Gimme Your Soul". Alors, si vous aimez les vieux Guns'n'Roses, Aerosmith, Skid Row et Cinderella, bref, le bon hard-rock des familles joué avec sincérité et un maximum de testostérone, vous devriez être comblés. Aux guitares, on retrouve Fred Fages, le Slash de la région PACA (directeur de l'école Ibanez de Nîmes) et William Cortier, un riffeur d'acier qui n'est autre que le frère de Gérard Cortier, le savant fou inventeur des amplis N.O.S. Pour suivre l'actu des Gut-Scrapers, allez sur : http://www.gutscrapers.com http://www.facebook.com/gutscrapers”

L. Egraz - GUITARE XTREME

“Avec ce Hard Rock’n’roll gras comme le fond d’un vieux bidon de Motul, les Gut-Scrapers doivent, à coup sûr, cartonner lorsqu’ils se produisent dans les concentrations de bikers. Tout ici fleure bon le bitume, les grands espaces et l’huile de vidange. Normal, les ‘Scrapers’ sont une formation Sudiste ! Bon, d’accord, ce n’est pas tout à fait le Sud auquel vous pensez. Car le gang de briscards vient bien du Sud… mais de la France. De Nîmes, pour être plus précis. Peu importe, après tout, qu'on l’arrose au Jack Daniel ou au Pastis. Quand la musique est bonne, elle est bonne ! Et celle des Nîmois est franchement bonne ! Difficile de ne pas taper du pied en s’envoyant l’AC/DCien "Cheers Mother Fuckers" dans les esgourdes. Inconcevable de ne pas remuer le popotin au son sleaze rock de "Gimme Your Soul", "Take Them Of" ou "Take Me Away". Et carrément impossible de ne pas s’imaginer le cul rivé au siège d’une Harley sillonnant la Route 66”

“Plus la chro est courte Plus la mise en bière coule De source. Gut Scrapers fait du rock bien chaud C'est pas l'album d'un genre nouveau Mais le gars Thierry Pitarch envoie du lead Et les gros bras derrière envoient du calibre Rock donc, à la sudiste Qui cherche pas la petite beast J'te mets dix songs dans ta face Et ça dégaine sans préface Envoie de la charpente, de la grosse bécane C'est pas du prince charmant, tu vois venir Soeur Anne ? Chaud donc, cette machine bien huilée Lâches ton MP4, achètes-toi un billet L'opus des " Gut " veut te " gimmeyour soul " Ton âme bien brûlée, à la oldschool A écouter bien fort : - Cheersmotherfuckers - Gimmeyour soul - You suck”

“Il manquerait encore une âme pour rendre Gut-Scrapers imparable. La région gardoise, c’est une belle destination, mais ce n’est pas non plus le Texas. Des natifs de ce petit coin du sud de la France ne sont apparemment pas de cet avis. Originaire de Nîmes, la formation hard rock « Gut-Scrapers » se décrit comme un groupe « tout-terrain », aussi à son aise dans nos contrées verdoyantes que dans le désert texan, voire australien. Sa musique a pourtant quelque chose en rapport avec ces espaces désertiques. Un peu d’ « AC/DC », un peu de « ZZ Top » et le tour est joué. La troupe a eu le temps de se forger une petite réputation entre temps, figurant ainsi en première partie de « Crucified Barbara », de « Sinsemilia » ou des « Fatals Picards ». C’est tout naturellement qu’ils s’accorderont les services du dessinateur de Bandes Dessinées Claude Pelet (natif de leur région), à l’illustration de ce premier opus au titre capricieux de « Gimme Your Soul”

“Trouvaille Musique : Gut-Scrapers”

"GUT-SCRAPERS - Interview"

Feedback